Vélib’: JCDecaux, non sélectionné dans l’appel d’offres, saisit la justice

Vélib’: JCDecaux, non sélectionné dans l’appel d’offres, saisit la justice

Le groupement JCDecaux/SNCF/RATP a annoncé mardi avoir déposé un recours en référé auprès du tribunal administratif de Paris,...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le groupement JCDecaux/SNCF/RATP a annoncé mardi avoir déposé un recours en référé auprès du tribunal administratif de Paris, après que la commission d'appel d'offres du marché des Vélib' lui a préféré son concurrent Smoovengo.

Le syndicat Autolib' et Vélib' Métropole avait annoncé début avril avoir "classé en tête l'offre du groupement Smoovengo". Ce choix doit être entériné par vote mercredi.

Dans un communiqué, JCDecaux souligne que ce recours a été déposé "pour la défense des 315 collaborateurs" qui travaillent au sein de Cyclocity, sa filiale de service de vélo en partage.

Le système Vélib' fait l'objet d'un renouvellement de marché qui entrera en vigueur en janvier 2018, pour 15 ans. Élargi à la Métropole du Grand Paris, il proposera alors des vélos plus légers, plus solides et avec un tiers de vélos électriques.

Smoove, une PME familiale de Montpellier créée en 2008 et qui dirige le consortium Smoovengo, a remporté des marchés dans 26 villes en France et à l'étranger.

Depuis que la commission d'appel d'offres a mieux classé l'offre de Smoovengo, les deux consortiums rivaux s'affrontent sur les questions relatives à l'emploi.

Le géant français de l'affichage publicitaire, qui détient le marché depuis sa mise en place en 2007, avait ainsi estimé que l'écart entre les deux offres "se fonde sur un dumping social, avec une proposition excluant la reprise de l'ensemble des personnels et reposant sur de nouvelles équipes inexpérimentées, moins nombreuses et à des conditions sociales et salariales dégradées".

Ce à quoi la PME héraultaise avait répondu que "les mises en causes concernant un +dumping social+ sont totalement infondées et constituent une contre-vérité". Elle avait ajouté s'être engagée à privilégier le personnel en place pour ses recrutements à venir.

Dans la même thématique

Paris: reunion des representants de la Gauche
8min

Politique

Nouveau « Front populaire » : les négociations s’éternisent

Les négociations entre les différents partis de gauche pour une union en vue des élections législatives anticipées laissaient espérer une issue rapide ce jeudi 13 juin. Mais en fin de journée, négociateurs et chefs de partis étaient toujours en discussion. Retour sur des tractations mouvementées.

Le

Leader of Les Republicains (LR) right-wing opposition party Eric Ciotti leaves Les Republicains Headquarters in Paris
11min

Politique

Chez les LR, la crise déclenchée par Eric Ciotti se poursuit sur le terrain judiciaire

Eric Ciotti a saisi le tribunal judiciaire pour contester son exclusion des LR, suite à l’alliance qu’il a annoncé avec le RN pour les législatives. Ses opposants ont reconvoqué un bureau politique pour « valider », sur le plan juridique, son exclusion, afin de mieux respecter les statuts. Alors que la question des investitures est aussi en jeu, chacun fourbit ses armes pour porter la bataille sur tapis vert.

Le