Viols sur mineurs : vers une évolution de la loi ?

Viols sur mineurs : vers une évolution de la loi ?

15 ans, 16 ans... A partir de quel âge un mineur peut-il consentir à une relation sexuelle avec un majeur ? De récentes affaires ont relancé ce débat en France au point de pousser le Sénat à créer un groupe de travail sur les infractions sexuelles commises sur mineurs. Sénat en action, le magazine de reportage tourné par Flora Sauvage vous plonge au cœur du travail parlementaire et donne également la parole à d'anciennes victimes de sévices sexuels.
Public Sénat

Par Flora Sauvage

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Novembre 2017. La cour d’assises de Melun en Seine-et-Marne acquitte un homme âgé de 22 ans au moment des faits accusé du viol d’une fillette de 11 ans. Un verdict qui intervient alors qu’une affaire similaire a suscité la controverse en septembre. Le parquet de Pontoise (Val d’Oise) a décidé de poursuivre pour « atteinte sexuelle » et non pour « viol » un homme de 28 ans qui a eu une relation sexuelle avec une enfant de 11 ans.

Deux affaires qui choquent l’opinion et qui conduisent le Sénat à créer un groupe de travail sur les infractions sexuelles commises sur mineurs.

Aujourd’hui en France, 150 000 enfants sont agressés sexuellement chaque année. Un chiffre probablement sous-évalué du fait de la honte qui pèse sur les victimes. Pour réfléchir au futur projet de loi sur les violences sexuelles qui sera déposé au printemps, les sénateurs de la commission des lois vont auditionner magistrats, avocats, enquêteurs, psychologues et victimes de viol.

Faut-il allonger le délai de prescription pour les crimes sexuels sur mineurs de 20 à 30 ans ? Doit-on créer une présomption de non-consentement pour les mineurs qui ont une relation sexuelle avec un majeur ? Quel seuil d’âge choisir ?

Autant de questions auxquelles les sénateurs vont répondre dans ce reportage, une plongée de 28 minutes au cœur du travail parlementaire et de témoignages poignants d'anciennes victimes et de médecins. 

Celui d'une psychiatre, Muriel Salmona, qui alerte sur les pathologies développées à l'âge adulte d'enfants victimes de violences sexuelles, mais également celui de Sébastien Boueilh, ancien rugbyman et directeur de l'association "Colosses aux pieds d'argile" victime à 12 ans de sévices sexuels.

#Sénat en Action - "Avoir subi plusieurs sortes de violences dans l'enfance [...] c'est le premier facteur de risque de suicide" explique cette psychiatre
01:09

 

 

Retrouvez l'intégralité de l'émission Sénat en Action, mercredi 24 janvier à 23h30, vendredi 26 janvier à 6h00 et 19h et samedi 27 janvier à 16h00. 

Dans la même thématique

Paris: Candidates for the upcoming European elections taking part in a debate hosted by BFMTV
5min

Politique

Immigration, économie, institutions : que propose le Rassemblement national dans son programme pour les élections européennes ?

Largement en tête des sondages, le parti de Jordan Bardella ne prône plus officiellement une sortie de l’Union européenne, pierre angulaire du programme présidentiel de Marine Le Pen jusqu’en 2017. Mais, avec un slogan plus consensuel, la feuille de route du Rassemblement national s’oppose toujours à bon nombre des compétences de Bruxelles, au nom de la souveraineté nationale.

Le

Viols sur mineurs : vers une évolution de la loi ?
3min

Politique

Européennes : L’Europe est « une foire d’empoigne entre brigands, créée par et pour les intérêts des capitalistes », dénonce Nathalie Arthaud

Tête de liste Lutte Ouvrière (LO), deux ans après avoir récolté 0.56% à la dernière élection présidentielle, l’enseignante en sciences économiques et sociales a dénoncé, au micro de Public Sénat, la « rapacité patronale », et sa volonté de « combattre cette société capitaliste, qui nous mène de crise en crise et de guerre en guerre ».

Le

Paris: Jordan Bardella  debate with France’s Prime Minister Gabriel Attal
5min

Politique

Sondage : après son débat avec Attal, Bardella au plus haut à 34% d’intentions de vote, Hayer recule encore

L’avance considérable prise par la tête de liste RN sur ses autres concurrents pour les élections européennes du 9 juin prochain se confirme dans le dernier relevé du baromètre d’Odoxa, réalisé par Mascaret* pour Public Sénat et la presse quotidienne régionale. Cette enquête d’opinion a été réalisée après le débat qui a opposé Jordan Bardella au Premier ministre Gabriel Attal le 23 mai. Dans le même temps, la majorité présidentielle continue de perdre du terrain dans les intentions de vote.

Le