Vive la campagne !

Vive la campagne !

À la une de la presse régionale ce mardi : le second tour des élections municipales aura-t-il lieu en juin ? L’immobilier qui voit évoluer la demande vers plus de verdure et de campagne. Enfin, le secteur du tourisme qui se prépare à un été « made in France ».
Public Sénat

Par Fanny Conquy

Temps de lecture :

4 min

Publié le

La Dépêche du midi

En une : « Élections municipales : un trop long suspense ».

En effet, le premier tour c’était il y a plus de deux mois maintenant. Alors, quand aura lieu le second tour ? En juin, en septembre ou même en mars prochain ? Là est toute la question. Le conseil scientifique doit rendre son avis. Un avis très attendu bien sûr… Mais ce sera ensuite à l’exécutif de trancher.

Et les avis sont partagés : certains élus estiment qu’un scrutin en juin permettrait d’installer les maires, les conseils municipaux, et cela pourrait ainsi relancer l’activité dans les communes, notamment à travers les chantiers économiques.

Et de l’autre côté, certains se veulent prudents, car l’épidémie de coronavirus n’est toujours pas terminée. Et il est difficile de faire campagne dans ce contexte sanitaire.

Paris Normandie 

Autre conséquence de cette épidémie du covid-19 : conséquence économique cette fois. 

Il est notamment question de l’enseigne d’ameublement Alinéa, qui emploie près de 2.000 salariés. L’entreprise a été placée en redressement judiciaire par le tribunal. La crise des gilets jaunes l’année dernière, puis les grèves et enfin cette crise sanitaire aurait trop fragilisé l’entreprise selon ses dirigeants.

Il est aussi question du secteur automobile. Bruno Le Maire doit présenter un plan de soutien dans les 15 jours. Objectif affiché : relancer la consommation, et la transformation vers un modèle plus durable.

Le ministre de l’Économie doit aussi présenter un plan de soutien au secteur aéronautique, qui souffre en cette période.

La République des Pyrénées

Le journal évoque « cette rentrée si spéciale » et fait le point sur la rentrée des collégiens, qui avait lieu hier en zone verte.

Un retour en classe dans des conditions évidemment très spéciales : marquage au sol, pas plus de 15 enfants par classe, éviter de croiser ses camarades … Et malgré ces conditions si particulières, les témoignages des collégiens montrent qu’ils étaient heureux de retrouver enfin leurs amis !

On apprend également qu’une cellule a été mise en place dans certains collèges pour les adolescents qui auraient besoin de parler de cette période.

L’Union

Le journal se penche sur le regain d’intérêt pour la campagne !

Après deux mois à l’’arrêt, le secteur immobilier reprend … et autre conséquence de cette crise sanitaire, eh bien c’est que les demandes évoluent ! En effet, certains citadins, qui ont été confinés deux mois dans de petits appartements expriment le besoin de nature, de verdure … Selon un agent immobilier de la région : « Il est urgent de réhabiliter et réhabiter les campagnes. C’est peut-être la revanche de cette France du vide, un temps moquée ».

 

Le Progrès

Il est question des vacances … « Un été en France : la région se prépare ! » 

On le sait, avec le coronavirus, les Français devront sûrement passer leurs vacances sur le territoire national. Et c’est un enjeu majeur pour le  tourisme, un des secteurs les plus touchés par cette crise sanitaire.

 

 Et cette nouvelle donne nécessite des adaptations pour les acteurs du tourisme : habituellement, 9 millions de clients sollicitent les agences pour organiser des séjours à l’étranger. Le secteur est donc en train de travailler à une nouvelle offre, française évidemment… Un représentant des entreprises du voyage interviewé dans le journal estime qu’il va donc falloir se réinventer … !

Dans la même thématique

Strasbourg : European Parliament session
6min

Politique

Européennes 2024 : que disent les derniers sondages sur les tendances ?

Jordan Bardella reste toujours loin devant, quand Valérie Hayer peine à contenir la dynamique de Raphaël Glucksmann. Le candidat PS/Place Publique talonne de plus en plus la liste de la majorité présidentielle. Manon Aubry pour LFI progresse un peu, quand François-Xavier Bellamy est plus ou moins stable.

Le