Wauquiez : « certaines de ses propositions abîment l’âme française » selon Pierre Moscovici

Wauquiez : « certaines de ses propositions abîment l’âme française » selon Pierre Moscovici

François Hollande, Emmanuel Macron et Laurent Wauquiez. Invité de l’émission L’Épreuve de vérité, Pierre Moscovici a distribué les bons et les mauvais points en ce qui concerne leurs visions de l’Europe.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

« Il ne me met pas à l’aise ». Le commissaire européen aux affaires économiques et financières a dit franchement ce qu’il pensait des propositions  de Laurent Wauquiez, actuel favori pour accéder à la présidence des Républicains en décembre. Il a commencé par rappeler que Laurent Wauquiez, ancien député de la Haute-Loire, « a hérité de la circonscription de Jacques Barrot, fervent européen, vice-président de la Commission européenne. Et je trouve que Laurent Wauquiez a oublié ça ».

Pierre Moscovici n’est pas non plus à l‘aise avec ce qu’il considère comme « le nationalisme exacerbé » du président de la région Auvergne Rhône-Alpes. « Ramener sans arrêt son pays à ses racines culturelles, sous-entendues chrétiennes… Tout ça ne me paraît pas conforme au génie français. Il (Laurent Wauquiez) est talentueux (…) Mais sa détermination me parait parfois sans limite (…) Il aime parler de l’âme. Certaines de ses propositions touchent l’âme française, abîment l’âme Française » a-t-il estimé.

« J'aurais aimé que François Hollande aille plus loin sur l’Europe »

Moscovici: "J'aurais aimé que François Hollande aille plus loin sur l’Europe"
01:32

Ancien ministre de François Hollande, Pierre Moscovici « l’aime beaucoup ». Toutefois, il considère que l’ancien chef d’État aurait dû « aller plus loin et plus fort » sur l’Europe. « Qu’il ne se contente pas de mentionner ces sujets mais qu’il fasse un grand discours. Un grand discours entraînant, de volonté, de propositions » regrette-il.

Quant à Emmanuel Macron, selon le commissaire européen, il « est un pas devant ». « Je trouve ça très bien qu’un président de la République française soit capable d’avoir cette parole forte. On l’attendait ». Néanmoins, Pierre Moscovici ne signe pas un blanc-seing à l’actuel chef de l’État. « Il faut attendre » (…) « J’attends que les propositions françaises soient encore plus fortes et précises. Et puis il faut attendre de voir comment les autres réagissent, à commencer par les Allemands »

Dans la même thématique

Wauquiez : « certaines de ses propositions abîment l’âme française » selon Pierre Moscovici
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le