Woerth sur Penelope Fillon: “ça doit aller vite”

Woerth sur Penelope Fillon: “ça doit aller vite”

Eric Woerth, député LR et conseiller politique du candidat à la présidentielle François Fillon, souhaite que l'enquête sur les...
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

Eric Woerth, député LR et conseiller politique du candidat à la présidentielle François Fillon, souhaite que l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs de Penelope Fillon aille "vite".

François Fillon "voulait que ça aille vite et ça doit aller vite. Aujourd'hui la justice, je pense, essaye de calquer son calendrier sur le calendrier politique, ce qui est bien naturel", a-t-il déclaré mardi sur RFI.

"Je m'en félicite parce que ce genre d'histoire peut durer pendant des semaines et des mois, se terminer évidemment par un non-lieu ou un classement, et pendant des semaines et des mois, vous en payez le prix?"

"Lorsque vous êtes candidat à l'élection présidentielle dans moins de 90 jours, c'est évidemment un calendrier totalement impossible. Être blanchi après, c'est d'une certaine façon tromper la démocratie", a-t-il précisé.

"L'affaire avance (...), je ne doute pas moi de son issue (...). On voit bien que François Fillon est quelqu'un de parfaitement droit et que tout cela est fait pour le tuer sur le plan politique et en même temps tuer la droite et le centre".

Dans la même thématique

Centrale Nucleaire de Nogent sur Seine, France
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l'écologie ? 

Derrière le pouvoir d’achat, la sécurité, l’immigration ou encore l’international, l’écologie se retrouve reléguée parmi les sujets les moins mis en avant par les différents candidats aux législatives, ce qui n’empêche pas des divergences très profondes entre les trois principales coalitions en campagne 

Le

Paris : Gabriel Attal conference de presse
4min

Politique

« Pas de hausse d’impôts quoi qu’il arrive », promet Attal : « Démagogie pure » répond la commission des finances du Sénat

Lors d’une conférence de presse, Gabriel Attal a fustigé a renvoyé dos à dos les programmes économiques du RN et du Nouveau Front Populaire, comme étant irréalistes tout en prenant l’engagement « d’inscrire dans la loi une règle d’or budgétaire, pas d’augmentation des impôts quoi qu’il arrive ». « Une impasse » pour les sénateurs de la commission des finances.

Le

Woerth sur Penelope Fillon: “ça doit aller vite”
6min

Politique

Attal présente son programme et renvoie dos à dos « Nupes » et RN : « Le 30 juin, j’aimerais que les Français me choisissent » 

Ce jeudi 20 juin, le Premier ministre a dévoilé une série de mesures sur le pouvoir d’achat, le travail, la transition écologique ou encore la justice des mineurs, qui seront portées par les candidats de la majorité aux législatives anticipées. Gabriel Attal n’a pas hésité à personnaliser le scrutin, appelant les Français à « le choisir » dès le premier tour.

Le