Annecy : « Face à un tel drame, il n’y a pas de place pour des polémiques politiciennes », insiste Élisabeth Borne

Interrogée au Sénat sur l’attaque au couteau d’Annecy, la Première ministre a affirmé qu’elle « récuserait toujours les accusations hâtives et les tentatives de récupération ».
Guillaume Jacquot

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Première séance de questions au gouvernement au Sénat depuis l’attaque au couteau dans un parc à Annecy. Ce 14 juin, Élisabeth Borne a adressé à plusieurs reprises son soutien aux victimes et à leurs familles, et sa reconnaissance aux services de secours, aux forces de l’ordre ainsi qu’aux citoyens qui ont « permis de stopper rapidement ce drame ».

« Face à l’horreur, le plus grand danger qui guette le corps social, c’est la désunion », a mis en garde Guillaume Gontard, président du groupe écologiste, alors que sept personnes dont quatre enfants ont été blessés dans l’attaque, certains très gravement. « Alors que les vautours avaient quitté leur nid plus vite qu’à l’accoutumée, vous avez, avec la droiture que nous vous connaissons, appelé chacun à la dignité. Nous saluons ce propos, nous le faisons nôtre », a-t-il ajouté.

Le sénateur de l’Isère, département voisin de la ville touchée, a demandé à la cheffe du gouvernement comment cette dernière comptait « agir pour assurer cette ligne de dignité ». Il s’est notamment inquiété du rassemblement de plusieurs dizaines de militants d’extrême droite qui s’est tenu sur le lieu de l’agression, quelques heures après les faits. « La haine néonazie, qui s’est déversée en toute impunité dans les rues d’Annecy, appelle la condamnation la plus ferme de tous les Républicains. La haine raciste qui se déchaîne contre le maire d’Annecy appelle le soutien sans faille de toute la classe politique », a-t-il développé.

En réponse, Élisabeth Borne a répété combien ce drame avait « profondément marqué notre communauté nationale ». « Certains ont tenté de qualifier les faits et leur auteur, alors même que nous ne connaissions pas son identité, et que certaines victimes étaient entre la vie et la mort. », a-t-elle dénoncé. Avant d’ajouter : « Soyez sûr Monsieur le président, que je récuserai toujours les accusations hâtives et les tentatives de récupération. Elles ne sont pas dignes du drame que nous avons traversé ». En conclusion, la locataire de Matignon a souligné que le gouvernement serait « mobilisé » et « au travail » pour « protéger les Français ».

Dans la même thématique

Annecy : « Face à un tel drame, il n’y a pas de place pour des polémiques politiciennes », insiste Élisabeth Borne
3min

Société

 « Femmes SDF, sans toit, ni droits » : un documentaire à voir sur Public Sénat

Elles se cachent pour échapper aux violences de la rue. On les voit peu, mais les femmes sont de plus en plus nombreuses à dormir dehors. C’est pour lancer un cri d’alerte sur leur situation que la sénatrice Agnès Evren s’est lancée dans une mission d’information sur les femmes sans-domicile. Public Sénat l’a suivie dans ses visites de terrain, à la rencontre de ces femmes, et de celles et ceux qui tentent de leur venir en aide.

Le

Paris : Ceremonie les Eclats
2min

Société

Violences sexuelles : le Sénat demande à Rachida Dati de mettre fin aux fonctions du président du CNC

Lors de son audition devant la délégation aux droits des femmes du Sénat, Judith Godrèche avait exprimé son incompréhension de voir maintenu Dominique Boutonnat à la tête du CNC, malgré sa mise en examen pour agression sexuelle. Le président de la commission de la Culture et la présidente de la délégation aux droits des femmes du Sénat viennent d’envoyer un courrier à Rachida Dati lui demandant de mettre fin aux fonctions du président du CNC.

Le

Versailles: Congress at the Chateau de Versailles castle
2min

Société

IVG dans la Constitution : les derniers détails de la séance du Congrès

Lundi 4 mars, le Parlement réuni en Congrès va inscrire la liberté d’avoir recours à une interruption volontaire de grossesse dans la Constitution. On vous en dit plus sur les étapes de cet évènement historique. Un évènement à suivre sur les antennes de Public Sénat et LCP de 14h30 à 19h30.

Le

La sélection de la rédaction

Annecy : « Face à un tel drame, il n’y a pas de place pour des polémiques politiciennes », insiste Élisabeth Borne
8min

Politique

Attaque d’Annecy : « Ceux qui vont vouloir tirer un profit politique d’un tel drame se trompent moralement et politiquement »

L’heure est à l’émotion au sein de la classe politique après l’attaque à l’arme blanche à Annecy qui a fait six blessés dont plusieurs enfants jeudi 8 juin. Sur les réseaux sociaux, certains responsables politiques à droite ont néanmoins utilisé le profil du suspect pour dénoncer la politique migratoire du gouvernement. Interrogés par Public Sénat, deux sénateurs de Haute-Savoie appellent à la retenue et condamnent les tentatives d’instrumentalisation.

Le