Asperges, fraises, des produits bio et locaux dans le panier de la sénatrice Fabienne Keller

Asperges, fraises, des produits bio et locaux dans le panier de la sénatrice Fabienne Keller

Dans « Manger c’est voter », Périco Légasse nous emmène dans un voyage au cœur de l’Alsace pour explorer la spécificité des territoires, la richesse du patrimoine naturel et culinaire, accompagné de la sénatrice Fabienne Keller.
Public Sénat

Par Amélia Morghadi

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Fabienne Keller, sénatrice de droite du Bas-Rhin depuis 2005, et ancienne maire de Strasbourg, a un profond attachement pour l’Alsace et son département. À la frontière avec l’Allemagne, ce territoire tout en vallées et en vignes, nous offre un terroir particulièrement divers.

Le panier de Fabienne Keller

Fraise de pleine terre, oignons blancs, asperges alsaciennes, courgettes sous serre, brocolis…  Pour Fabienne Keller, l’important dans un produit est qu’il soit bio, et local. Car l’un ne va pas s’en l’autre, et la sénatrice attache une importance toute spécifique à l’alimentation. Grande amatrice des marchés en plein air,  Fabienne Keller souhaite « respecter les territoires ».

Autre composante fondamentale du terroir alsacien : le vin [ndlr : à consommer avec modération]. « Le vin fait partie de notre art de vivre, de notre culture » confie l’ancienne maire de Strasbourg.  A Traenheim, un village du nord de l’Alsace, elle nous fait découvrir avec enthousiasme un domaine viticole qui se transmet de père en fils depuis 14 générations. Préserver les producteurs, une mission qui tient à cœur à Fabienne Keller : « il y a encore beaucoup de choses à faire par les pouvoirs publics, il faut être à leur écoute et à leur côté et voir ce qu’ils nous proposent et ce qu’ils nous demandent ».

 

Fabienne Keller dans une exploitation agricole du Bas-Rhin #MCV
02:09

 

L’initiative : Les cantines bio

La journée nous emmène ensuite au restaurant scolaire du collège Europe à Obernai : une initiative dont elle particulièrement fière : « ils ont une production de produits presque 100% bio » explique Fabienne Keller.

Avec plus de 400 couverts chaque jour, ils cuisinent  légumes et fruits totalement bio et locaux. Une exigence écologique et durable, qu’ils appliquent depuis presque 10 ans. Ici, on ne trouve que des produits bruts et des plats fait-maison, il n’y a donc aucun surplus budgétaire, et le repas final revient à 2 euros.

 

Une cantine avec des produits bio et locaux
02:44

 

Liste des produits cités dans l'émission :

- Les asperges, les fraises et les oignons blancs de Jacques, maraîcher bio de Geispolsheim

- La choucroute de la Maison des Tanneurs à Strasbourg

-Les fruits et légumes du marché de Strasbourg

-Le Munster fermier AOC de Myriam et Gérard Lauler, dans la ferme Lindgrube

 

Retrouvez l’émission « Manger c’est voter », avec Fabienne Keller, le mercredi 7 mars à 13h30, sur Public Sénat.

Dans la même thématique

Photo illustration in Poland.
4min

Société

Contenus pornographiques autorisés sur X (ex-Twitter) : quelles sont les règles françaises et européennes en la matière ?

Le réseau social a officiellement autorisé la diffusion de contenus pornographiques et violents sur sa plateforme. Si certaines interdictions persistent, notamment l’interdiction de mise en valeur de « l’exploitation (sexuelle), les atteintes aux mineurs et les comportements obscènes », une telle permissivité pourrait venir percuter les lois française et européenne, qui ont récemment adopté plusieurs dispositions visant à protéger les plus jeunes utilisateurs de l’exposition à ces contenus. Tour d’horizon de ces dispositions.

Le