Autisme : le sénateur Cyril Pellevat veut développer les soins à domicile pour les enfants

Autisme : le sénateur Cyril Pellevat veut développer les soins à domicile pour les enfants

En ce 2 avril, journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, Cyril Pellevat se réjouit d’avoir obtenu une réponse de la part de Sophie Cluzel, la secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées sur la nécessité de développer des soins « à domicile » pour les enfants atteints de troubles du spectre de l’autisme.
Public Sénat

Par Flora Sauvage

Temps de lecture :

3 min

Publié le

« J’ai alerté Sophie Cluzel, la secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées il y a un an déjà sur la nécessité de proposer des soins à domicile aux enfants atteints de troubles du spectre de l’autisme, et j’ai enfin obtenu une réponse il y a quelques jours », explique Cyril Pellevat, sénateur de la Haute-Savoie.

Sensibilisé depuis plusieurs années à cette question, le sénateur avait rappelé l’importance pour ces enfants d’être scolarisés à temps plein alors qu’un grand nombre de ces enfants sont scolarisés à temps partiel ou uniquement à domicile en raison des multiples rendez-vous médicaux auxquels ils doivent se rendre.

Crédits déployés

« La secrétaire d’Etat m’a indiqué que depuis avril 2018, les enfants autistes sont suivis par des professionnels médicaux au sein même des écoles et que de nombreux forfaits et crédits sont déployés pour les services d’éducation spéciale et de soins à domicile », développe le sénateur de la Haute-Savoie.

Délais d’attente très longs

Mais il ajoute : « Sur la question des transports de ces enfants on s’aperçoit qu’il y a un réel souci pour les parents d’enfants atteints de troubles du neuro-développement, qui doivent pallier le manque en créant des structures associatives », explique Cyril Pellevat. Et c’est sans compter les « délais d’attente très longs » avant d’avoir accès à des services de soins à domicile. « Cela peut prendre parfois jusqu’à 3 ans, et malheureusement la secrétaire d’Etat ne m’a pas répondu sur ce point », se désole Cyril Pellevat.

Grande cause nationale

On estime à environ 700 000 le nombre de personnes atteintes de troubles du spectre de l’autisme en France. Mais ce n’est qu’une estimation, car 10 % seulement des cas seraient réellement diagnostiqués. Emmanuel Macron avait fait du dépistage précoce de l’autisme l’une des grandes causes de son quinquennat. Une soixantaine de plateformes de dépistage et de suivi ont été mises en place avec un objectif d’une structure par département d’ici à 2022.

En visite dans un centre de dépistage de l’autisme près de Grenoble, vendredi 2 avril, Emmanuel Macron a affirmé : « Nous devons absolument rattraper notre retard » dans le domaine de la psychiatrie et de l’autisme. « Sur la santé mentale, c’est un immense chantier sur lequel la France avait historiquement pris du retard. L’épidémie (du covid-19) a ralenti sa mise en œuvre mais elle l’a aussi rendu encore plus nécessaire et nous conduit à prendre des choix plus radicaux », a insisté le chef de l’Etat.

Plan autisme

Doté de 400 millions d’euros, le 4è plan autisme (2018-2022) comprend quatre objectifs : agir plus précocement auprès des enfants, diversifier les modalités de scolarisation, soutenir l’approche scientifique, et renforcer l’accompagnement des adultes.

Dans la même thématique

Autisme : le sénateur Cyril Pellevat veut développer les soins à domicile pour les enfants
3min

Société

« Quand j’ai abordé les viols sur enfants, j’ai reçu beaucoup de courriers me traitant de rabat-joie », Mireille Dumas

Dans son émission « Bas les masques » ou encore « Vie privée, vie publique », Mireille Dumas a mis en lumière des parcours de vie peu écoutés, et pourtant loin d’être des cas isolés. Alors que les féminicides étaient qualifiés de « crimes passionnels », elle dénonçait déjà les violences perpétrées à l’encontre des femmes, des enfants et des minorités de genre. Quel regard porte-t-elle sur l’évolution de la société sur ces questions ? Comment explique-t-elle son intérêt pour les autres ? Cette semaine, Mireille Dumas est l’invitée de Rebecca Fitoussi dans « Un Monde un Regard ».

Le

Autisme : le sénateur Cyril Pellevat veut développer les soins à domicile pour les enfants
6min

Société

Opérations « place nette XXL » contre la drogue : « Le but stratégique, c’est de couper les tentacules de la pieuvre », défend Darmanin

Devant la commission d’enquête du Sénat sur les narcotrafics, Gérald Darmanin a vanté le bilan des opérations antidrogues lancées ces derniers mois dans plusieurs villes de France. Le ministre de l’Intérieur assure qu’au-delà de « la guerre psychologique » menée contre les dealers, ce sont les réseaux dans leur ensemble qui sont impactés.

Le