Bruno Retailleau annonce une commission d’enquête sur l’assassinat de Samuel Paty

Invité de notre matinale, Bruno Retailleau a annoncé que le Sénat allait lancer une commission d’enquête sur l’assassinat de Samuel Paty, le 16 octobre 2020. La commission des Lois et de la Culture la mèneront conjointement afin de déterminer si la réponse des services de l’Education nationale et les services de sécurité a été adaptée à la menace qui pesait sur le professeur.
Louis Mollier-Sabet

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Ce mercredi, la Conférence des Présidents du Sénat a entériné la formation d’une commission d’enquête sur l’assassinat de Samuel Paty. Après la réception d’une lettre de la sœur de Samuel Paty, Gérard Larcher, président du Sénat, et François-Noël Buffet, président de la commission des Lois, avaient confirmé que le Sénat lancerait « une enquête. » Restait la question de savoir si celle-ci prendrait la forme d’une mission d’information ou d’une commission d’enquête. Ce sera donc bien une commission d’enquête, confirme Bruno Retailleau ce jeudi matin, dont l’objectif sera « d’éclairer les conditions dans lesquels les services de l’Education Nationale, les services de sécurité, ont protégé ou non, Samuel Paty », explique le président du groupe LR au Sénat.

« Le vide des réponses de Pap Ndiaye sur les abayas »

L’autre objectif, explique-t-il, c’est de « tirer des leçons de la décapitation de Samuel Paty. »  Bruno Retailleau cite notamment un sondage du 9 décembre 2022 : « La décapitation de Samuel Paty n’a servi à rien parce que 56% des enseignants déclarent qu’ils s’autocensurent pour éviter des incidents et 77% des enseignants déclarent que leur propre ministère n’a pas tiré les leçons de la décapitation de Samuel Paty. »

Le président du groupe LR au Sénat estime que les travaux de la commission d’enquête permettront de s’interroger sur une éventuelle politique du « pas de vague » du ministère de l’Education nationale, et plus largement sur le « vide des réponses de Pap Ndiaye sur les abayas. » Etant donné que celle-ci sera menée conjointement par les commissions des Lois et de la Culture, François-Noël Buffet (LR) et Laurent Lafon (UC), leurs présidents respectifs, en seront les rapporteurs.

« La commission d’enquête engagera ses travaux au mois de juillet et les poursuivra au cours du dernier trimestre 2023. Elle entendra notamment les ministres de l’éducation nationale, de l’intérieur et de l’enseignement supérieur, et recueillera le témoignage de Mickaëlle Paty, sœur de Samuel Paty », ont précisé les deux commissions dans un communiqué ce jeudi 15 juin. La création de la commission d’enquête a été validée ce jeudi matin en séance, les sénateurs auront donc six mois pour rendre leurs conclusions, soit le 15 décembre prochain.

Pour aller plus loin

Dans la même thématique

Bruno Retailleau annonce une commission d’enquête sur l’assassinat de Samuel Paty
3min

Société

 « Femmes SDF, sans toit, ni droits » : un documentaire à voir sur Public Sénat

Elles se cachent pour échapper aux violences de la rue. On les voit peu, mais les femmes sont de plus en plus nombreuses à dormir dehors. C’est pour lancer un cri d’alerte sur leur situation que la sénatrice Agnès Evren s’est lancée dans une mission d’information sur les femmes sans-domicile. Public Sénat l’a suivie dans ses visites de terrain, à la rencontre de ces femmes, et de celles et ceux qui tentent de leur venir en aide.

Le

Paris : Ceremonie les Eclats
2min

Société

Violences sexuelles : le Sénat demande à Rachida Dati de mettre fin aux fonctions du président du CNC

Lors de son audition devant la délégation aux droits des femmes du Sénat, Judith Godrèche avait exprimé son incompréhension de voir maintenu Dominique Boutonnat à la tête du CNC, malgré sa mise en examen pour agression sexuelle. Le président de la commission de la Culture et la présidente de la délégation aux droits des femmes du Sénat viennent d’envoyer un courrier à Rachida Dati lui demandant de mettre fin aux fonctions du président du CNC.

Le

Versailles: Congress at the Chateau de Versailles castle
2min

Société

IVG dans la Constitution : les derniers détails de la séance du Congrès

Lundi 4 mars, le Parlement réuni en Congrès va inscrire la liberté d’avoir recours à une interruption volontaire de grossesse dans la Constitution. On vous en dit plus sur les étapes de cet évènement historique. Un évènement à suivre sur les antennes de Public Sénat et LCP de 14h30 à 19h30.

Le