Chasse : la pétition pour l’interdiction du déterrage des blaireaux a dépassé les 100 000 signatures, le Sénat va donc s’en saisir

Chasse : la pétition pour l’interdiction du déterrage des blaireaux a dépassé les 100 000 signatures, le Sénat va donc s’en saisir

La pétition publiée sur la plateforme du Sénat demandant « l’interdiction du déterrage des blaireaux » a atteint les 100 000 signatures. Le seuil nécessaire pour déclencher une action parlementaire. 
Simon Barbarit

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

C’est encore une pétition citoyenne sur la chasse qui va pousser la Haute assemblée à réagir. Déposée le 30 mars dernier, la pétition « pour l’interdiction du déterrage des blaireaux » a dépassé les 100 000 signatures en moins de 6 mois. Selon le règlement du Sénat, c’est la Conférence des présidents qui va déterminer qu’elle suite à lui donner, mission d’information, commission d’enquête, proposition de loi, débat en séance publique…

Depuis 2 ans, date de la mise en place de la plateforme, la « Chambre des territoires », a vu passer plusieurs e-pétitions pour interdire ou limiter cette activité. Un comble pour cette assemblée « traditionnellement pro-chasse ». L’année dernière, une pétition intitulée « Morts, violences et abus liés à la chasse : plus jamais ça ! », déposée par le collectif « un jour un chasseur » avait explosé le compteur de signatures et conduit les sénateurs à lancer une mission parlementaire.

Le rapport de la mission est attendu ce mercredi 14 septembre.

A noter que Willy Schraen, le président de la Fédération nationale des chasseurs a déposé, lui aussi, une pétition, intitulé « pour la fin de la réduction fiscale pour les dons aux associations qui utilisent des moyens illégaux contre des activités légales ». Elle aussi a dépassé les 100 000 signatures conduisant à une « mission flash » du Sénat.

 

Dans la même thématique

Chasse : la pétition pour l’interdiction du déterrage des blaireaux a dépassé les 100 000 signatures, le Sénat va donc s’en saisir
3min

Société

« Quand j’ai abordé les viols sur enfants, j’ai reçu beaucoup de courriers me traitant de rabat-joie », Mireille Dumas

Dans son émission « Bas les masques » ou encore « Vie privée, vie publique », Mireille Dumas a mis en lumière des parcours de vie peu écoutés, et pourtant loin d’être des cas isolés. Alors que les féminicides étaient qualifiés de « crimes passionnels », elle dénonçait déjà les violences perpétrées à l’encontre des femmes, des enfants et des minorités de genre. Quel regard porte-t-elle sur l’évolution de la société sur ces questions ? Comment explique-t-elle son intérêt pour les autres ? Cette semaine, Mireille Dumas est l’invitée de Rebecca Fitoussi dans « Un Monde un Regard ».

Le

Chasse : la pétition pour l’interdiction du déterrage des blaireaux a dépassé les 100 000 signatures, le Sénat va donc s’en saisir
6min

Société

Opérations « place nette XXL » contre la drogue : « Le but stratégique, c’est de couper les tentacules de la pieuvre », défend Darmanin

Devant la commission d’enquête du Sénat sur les narcotrafics, Gérald Darmanin a vanté le bilan des opérations antidrogues lancées ces derniers mois dans plusieurs villes de France. Le ministre de l’Intérieur assure qu’au-delà de « la guerre psychologique » menée contre les dealers, ce sont les réseaux dans leur ensemble qui sont impactés.

Le