Deepfakes : la vidéo à l’ère de la post-vérité

Deepfakes : la vidéo à l’ère de la post-vérité

Le 17 avril 2019, Buzzfeed publie une vidéo choc de Barack Obama qualifiant son successeur à la Maison Blanche de « crétin total et absolu ».De cette interview surprenante de l’ancien Président des États-Unis, rien n’est vrai. Il s’agit en réalité d’un deepfake (hypertrucage), une vidéo manipulée numériquement capable de faire dire ce que l’on veut à quiconque. Explications dans Hashtag.
Public Sénat

Par Louis-Marie Le Béon

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Phénomène nouveau et qui demeure encore relativement confidentiel sur internet, les deepfakes gagnent en visibilité, et la technique s’affinant... en crédibilité. Alors comment définir ces vidéos d’un type nouveau ? Réponse avec Vincent Nozyck, maître de conférence à l’Université de Paris-Est Marne-la-Vallée et concepteur d’un logiciel qui débusque ces hypertrucages.

Hashtag - Deepfake "Qu'est-ce qu'un deepfake ?"
01:05

Comme le rappelle Hélène Risser, tronquer des propos ou altérer une image n’est pas une pratique nouvelle dans l’arsenal de la manipulation. Pour Véronique Reille-Soult, spécialiste en communication et e-réputation chez Dentsu Consulting, le deepfake a ceci de dangereux qu’il renforce la crédibilité du message.

Hashtag - Deepfake "C'est vrai puisque je l'ai vu"
01:49

Invité à réagir à une vidéo de Nancy Pelosi que ses adversaires républicains ont fortement ralentie, la faisant passer pour alcoolisée, l’historien des États-Unis François Durpaire relève le caractère inquiétant du deepfake. Comme les fakes news, le deepfake n’annihile pas la vérité, il l’éclipse. Il est toujours possible de retrouver l’information originelle, mais elle souffre d’un désintérêt au profit de l’infox.

Hashtag - Deepfakes "C'est quoi l'intention du Deepfake ?"
01:21

La dangerosité des deepfakes, aujourd’hui faible puisqu’ils évoluent principalement dans le registre du potache ou de la parodie assumée, dépendra dans les années à venir du contexte dans lequel ils seront employés. François Durpaire note qu’ils constituent un outil capable de réinventer les codes de la "negative campaign" : plus besoin de s’appuyer sur des boules puantes fondées, il est tout à fait imaginable que la diffusion d’une vidéo manipulée soit tout aussi efficace dans l’optique de déstabiliser un adversaire politique.

Hashtag - Deepfake "une nouvelle ère pour la negative campaign"
01:01


Retrouvez l'émission Hashtag : "Deepfake, de l'humour potache à la manipulation", jeudi 16 janvier à 22h.

Dans la même thématique

Paris: The senate vote on an amendment of a government plan to enshrine the “freedom” to have an abortion in the French Constitution
4min

Société

IVG dans la Constitution : qu’est-ce que ça va changer ?

Députés et sénateurs réunis en Congrès s’apprêtent à réviser la Constitution pour y inscrire la liberté d’avoir recours à une IVG. Pendant les débats parlementaires, une partie des sénateurs de droite s’est inquiétée de voir inscrit dans le texte fondamental, l’expression « liberté garantie à la femme d’avoir recours à une interruption volontaire de grossesse ». Quelles seront les effets de cette révision constitutionnelle ?

Le

Deepfakes : la vidéo à l’ère de la post-vérité
3min

Société

Augmentation des frais de mandats des sénateurs : la mesure ne passe pas pour cet agent de la fonction publique territoriale

Considéré à tort comme un secteur protégé par la baisse générale du pouvoir d’achat en France, la fonction publique peine à augmenter les plus bas salaires. Si l’annonce de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat a pu en soulager certains, elle ne concerne pas tous les agents territoriaux. Une décision jugée inégalitaire, injuste, et qui détonne avec la récente augmentation de 700€ des frais de mandats des sénateurs. Interrogé par Tâm Tran Huy dans l’émission Dialogue citoyen, Benjamin Rapicault, fonctionnaire territorial, dénonce cette disparité.

Le

Deepfakes : la vidéo à l’ère de la post-vérité
3min

Société

« Avec le Smic, je ne vis pas, je survis » témoigne une jeune mère de famille

Ils sont près de 3 millions de salariés français à être rémunérés au Smic. Un chiffre beaucoup trop important pour le Premier ministre Gabriel Attal, qui, lors de sa déclaration de politique générale le 30 janvier dernier, a affirmé vouloir « désmicardiser la France ». Selon les régions et les charges, les difficultés des personnes au Smic peuvent être très différentes. Sur le plateau de l’émission Dialogue Citoyen, deux jeunes femmes ont accepté de témoigner de leurs situations.

Le