« Droit d’ingérence climatique » : la proposition choc de Louis Bodin

« Droit d’ingérence climatique » : la proposition choc de Louis Bodin

Météorologue mais également passionné de voile et d’aviation, Louis Bodin est un amoureux des sensations fortes. Face à la nature, il reste toujours humble et pointe les limites de la science. Invité dans l’émission « un monde, un regard » au micro de Rebecca Fitoussi, il prêche une action collective contre le réchauffement climatique et introduit la notion « d’ingérence climatique ».
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Les couleurs du ciel n’ont pas de secret pour lui. Après plus de vingt ans, à présenter les prévisions météo à RTL puis à TF1, Louis Bodin a pu observer les conséquences du réchauffement climatique sur notre territoire, et au-delà. Il insiste sur l’importance du collectif dans la lutte pour le climat : « Quand vous êtes un météorologue vous apprenez toute suite qu’il n’y a pas de frontière, les nuages ça n’a pas de frontière, la pollution ça n’a pas de frontière, la biodiversité n’a pas de frontières, les animaux n’ont pas de frontières. C’est une notion humaine la frontière. Donc penser notre environnement demain, c’est enlever les frontières, si on ne le fait pas, on ne réglera pas le problème ».

« Ce qu’il se passe dans la forêt amazonienne aujourd’hui a une incidence sur le monde entier » Louis Bodin.
 

Le routeur du voilier de Florence Arthaud dans une première vie, va même plus loin et souhaite l’instauration d’un droit d’ingérence climatique : « Je mets le mot ingérence, je l’introduis moi aujourd’hui […] Je vous le parie dans dix ans ce mot-là sera évoqué parce que ce qu’il se passe dans la forêt amazonienne aujourd’hui a une incidence sur le monde entier, donc oui on veut avoir un droit de regard » soutient-il.

Une humilité envers la nature

Après un été marqué par la sécheresse, le deuxième plus chaud jamais enregistré selon Météo France, avec des températures en moyenne 2,3 °C au-dessus des températures normales, Louis Bodin révèle que ce ne sont pas les épisodes les plus extrêmes qui l’inquiètent : « C’est la petite musique de fond qu’il faut regarder, celle qui fait que de mois en mois la moyenne est toujours un peu plus élevée qu’il y a vingt ans. Ça, c’est l’expression du réchauffement climatique, de notre impact, pas les excès. Des épisodes cévenols, des coups de chaleur, des coups de froids il y en a toujours eu ».

Alors que le gouvernement appelle à la sobriété et que les cadres du parti Renaissance s’affichent en « col roulé » ou confient leurs astuces pour baisser leur consommation, Louis Bodin, lui, appelle à plus d’humilité envers la nature et au bon sens : « Réapprenons à être un peu plus modeste et à mettre moins de tension, un peu moins de pression, sur ce rapport à cette nature. […] On a oublié les choses, on veut de la chaleur, on veut du froid et hop on créé les outils parce qu’effectivement on a les technologies pour, en oubliant tout simplement le bon sens ».

Revoir l’intégralité de l’émission sur notre espace replay

Dans la même thématique

Back to school : recreation time at the college
5min

Société

Transidentité : en commission, les sénateurs adoptent la proposition de loi LR visant à encadrer la transition de genre des mineurs

La commission des affaires sociales du Sénat examinait, ce mercredi, une proposition de loi de la droite sénatoriale visant à encadrer les pratiques médicales dans la prise en charge des mineurs souffrant de dysphorie de genre. A l’origine, le texte visait à interdire le recours aux bloqueurs de puberté et à la chirurgie avant 18 ans. Un amendement adopté en commission est revenu sur la première interdiction.

Le

Current affairs question session with the government – Politics
5min

Société

Violences intrafamiliales : les députés et les sénateurs se mettent d’accord sur une proposition de loi sur les ordonnances de protection provisoire

Le 21 mai, 7 députés et 7 sénateurs se sont réunis en commission mixte paritaire pour examiner une proposition de loi, déposée par la députée Renaissance Emilie Chandler le 5 décembre dernier, renforçant l’ordonnance de protection provisoire et créant une ordonnance provisoire de protection immédiate. Une commission mixte paritaire conclusive qui a adopté le texte à l’unanimité : « Tout le monde est d’accord pour aller plus loin dans la protection, personne ne peut se satisfaire des femmes tuées en France », affirme Dominique Vérien, rapporteure du texte au Sénat.

Le

Lea, au premier jour de sa Vie
5min

Société

Périnatalité : « Infantiliser les femmes ne mène à rien de bon » selon la journaliste Renée Greusard

Le 14 mai dernier, la mission d’information sur l’avenir de la périnatalité auditionnait quatre journalistes spécialistes des questions de grossesse et de parentalité. Une audition qui a permis d’évoquer la question de la santé mentale durant le post-partum, l’information qui est faite autour et l’insuffisance des moyens alloués aux maternités.

Le