Esclavage : regards croisés entre rigueur historique et liberté du roman

Esclavage : regards croisés entre rigueur historique et liberté du roman

Raconter la traite négrière en partant de souvenirs d’enfance. Cette semaine sur le plateau de Livres & vous c’est un romancier, Timothée de Fombelle, qui a passé une partie de son enfance en Côte d’Ivoire, qui livre sa vision de l’esclavage dans une trilogie poétique intitulée « Alma » publiée aux Editions Gallimard Jeunesse.Il est aux côtés de l’historien Paulin Ismard qui présente l’ouvrage « Les mondes de l’esclavage » (Ed. du Seuil) pour répondre à cette question de Guillaume Erner : comment mêler le romanesque et l’histoire académique quand on parle d’un sujet aussi bouleversant de l’Histoire du monde moderne ?
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Timothée de Fombelle a 13 ans lorsqu’il visite avec ses parents les forts qui servaient à rassembler et trier les esclaves sur les côtes d’Afrique de l’Ouest. Un choc pour lui et une certitude celle d’écrire un jour sur cette tranche sombre de l’Histoire mondiale.
13 ans, c’est aussi l’âge d’Alma, son héroïne, ce jour de 1786 où son petit frère disparaît, point de départ à son épopée. Alma, arrachée à sa terre natale, plonge dans le tourbillon de la traite des noirs de l’Afrique aux Caraïbes.


Mais alors comment mêler le romanesque et l’historique ?
Pour réussir ce travail, explique Timothée de Fombelle, « je me dis qu’il y a quelque chose en commun entre mes personnages et moi. J’essaye de tendre des ponts ».

 

« Les Mondes de l’esclavage » : la longue durée de la servitude

Réussir à appréhender ce passé, ces mondes de l’esclavage, c’est ce que propose l’historien Paulin Ismard. Des mondes multiples, car il existe au fil des siècles des distinctions entre « les sociétés à esclaves, qui recourent de façon plus ou moins marginale au travail forcé » sans nécessairement désociabiliser complètement les esclaves et les pays esclavagistes qui eux organisent la traite des humains.
Alma, l’héroïne de Timothée de Fombelle devient ainsi en tant qu’esclave « un objet ballotté par le vent de l’histoire, par les propriétés successives » qui sous la plume de l’écrivain se révèle en choisissant de monter d’elle-même dans le bateau devenant « actrice de cette traite ».

Retrouvez l’intégralité de l’émission « Livres & vous » ici.


« Les mondes de l’esclavage » (Ed du Seuil) sous la direction de Paulin Ismard
« Alma, l’enchanteuse » (Ed. Gallimard Jeunesse) de Timothée de Fombelle
 

Dans la même thématique

Esclavage : regards croisés entre rigueur historique et liberté du roman
6min

Société

Opérations « place nette XXL » contre la drogue : « Le but stratégique, c’est de couper les tentacules de la pieuvre », défend Darmanin

Devant la commission d’enquête du Sénat sur les narcotrafics, Gérald Darmanin a vanté le bilan des opérations antidrogues lancées ces derniers mois dans plusieurs villes de France. Le ministre de l’Intérieur assure qu’au-delà de « la guerre psychologique » menée contre les dealers, ce sont les réseaux dans leur ensemble qui sont impactés.

Le

Mobile phone with the website of the American artificial intelligence company OpenAI
8min

Société

Intelligence artificielle et fake news, un cocktail qui fait trembler nos démocraties

L’intelligence artificielle, qui est en train de révolutionner notre rapport et nos usages du numérique, est également devenue l’outil privilégié de la désinformation en ligne. Auditionnés par la commission d’enquête du Sénat sur les influences étrangères, les journalistes Thomas Huchon et Gérald Holubowicz balayent les champs d’application et les dérives de l’IA, une avancée technologique qui ne bouscule pas seulement notre cerveau, mais aussi nos systèmes démocratiques.

Le