Explosion à la centrale de Flamanville: “pas de risque nucléaire”, 5 personnes intoxiquées

Explosion à la centrale de Flamanville: “pas de risque nucléaire”, 5 personnes intoxiquées

Une explosion est survenue jeudi matin vers 10H00 à la centrale nucléaire de Flamanville (Manche) mais "hors zone nucléaire" et sans faire de blessé grave, selon la préfecture qui assure de "l'absence de tout risque nucléaire".
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

Une explosion est survenue jeudi matin vers 10H00 à la centrale nucléaire de Flamanville (Manche) mais "hors zone nucléaire" et sans faire de blessé grave, selon la préfecture qui assure de "l'absence de tout risque nucléaire".

"C'est un événement technique significatif mais il ne s'agit pas un accident nucléaire" car l'explosion s'est produite "hors zone nucléaire", a déclaré à l'AFP Olivier Marmion, directeur de cabinet du préfet, précisant que les secours étaient sur place. "Cinq personnes ont été légèrement intoxiquées mais ce ne sont pas des blessés", a ajouté M. Marmion. La production du réacteur 1 qui en compte deux dans la centrale, a été arrêtée en conséquence, selon la préfecture, qui a précisé peu avant midi que l'incendie était "en voie d'être totalement circonscrit".

Dans la même thématique

Lea, au premier jour de sa Vie
5min

Société

Périnatalité : « Infantiliser les femmes ne mène à rien de bon » selon la journaliste Renée Greusard

Le 14 mai dernier, la mission d’information sur l’avenir de la périnatalité auditionnait quatre journalistes spécialistes des questions de grossesse et de parentalité. Une audition qui a permis d’évoquer la question de la santé mentale durant le post-partum, l’information qui est faite autour et l’insuffisance des moyens alloués aux maternités.

Le

Paris : International women s rights day
4min

Société

#Metoo : 150 personnalités réclament une « loi intégrale contre les violences sexuelles »

Ce mardi, Le Monde publie la tribune de près de 150 personnalités, notamment des actrices, appellent à la mise en place d’un ambitieux plan de lutte contre les violences sexuelles et sexistes. Un appel lancé alors qu’Emmanuel Macron a ouvert la voie à une évolution de la définition juridique du viol, pour y intégrer la notion de consentement. La présidente de la délégation sénatoriale aux droits des femmes réclame de son côté une meilleure formation de la police et de la justice.

Le