Hommage aux Invalides : « On a, depuis quelques années, un retour de la présence de l’héroïsme combattant »

Hommage aux Invalides : « On a, depuis quelques années, un retour de la présence de l’héroïsme combattant »

Les invités d’« On va plus loin » débattent de la place du héros dans notre société, alors que la France vient de rendre un hommage national aux deux militaires français tués au Burkina Fasso.
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Mardi, un hommage national a été rendu aux deux militaires français morts lors de l’opération de sauvetage de quatre otages au Burkina Fasso. « Nos soldats sont morts en héros » a déclaré le président de la République dans son discours.

L’académicien, Jean-Marie Rouart, se retrouve dans ces mots d’Emmanuel Macron : « S’il y a vraiment des héros, ce sont ces deux hommes qui sont morts pour la France. »

Pourtant l’écrivain trouve que « cette cérémonie est un peu dévaluée » du fait que le président de la République s’est déplacé pour accueillir à leur arrivée les anciens otages : « Je trouve qu’à ce moment-là – et d’ailleurs c’est toute une politique depuis un certain temps - on met les victimes sur le même plan que les héros (…) Il y a une sorte d’égalisation (…) Il doit y avoir de la compassion pour les victimes (…) [mais] je crois que c’est important de bien distinguer les choses. »

De son côté, l’historienne Bénédicte Chéron, spécialiste des questions de défense, ne voit pas d’« égalisation » de traitement : « Il y a vraiment eu un écart de rituel extrêmement fort entre l’accueil des deux ex-otages à Villacoublay samedi et ce qui s’est passé ce matin (mardi). Il y a une médiatisation beaucoup plus forte (…) un rituel militaire qui s’inscrit dans une histoire longue et qui n’a pas du tout la même force ni visuelle, ni symbolique. »  

Quant à la notion même d’héroïsme dans notre société, l’historienne assure qu’elle revient en force : « On a depuis quelques années (…) un retour de la présence de l’héroïsme combattant, avec des honneurs qui lui sont rendus de manière visible dans la société alors qu’il y a eu un effacement de l’acte combattant dans la manière dont on parlait des militaires à partir de la fin de la guerre d’Algérie. Et là, depuis 2008, depuis la fin de l’engagement en Afghanistan, il y a vraiment (…) un tournant qui est très notable. »

Pour Frédéric Vincent, philosophe et psychanalyste, la société a « besoin de rituels » : « Plus que jamais. L’avantage du rituel c’est qu’il permet d’homéopathiser le mal, il permet d’atténuer les souffrances. Que ce soit pour les victimes mais aussi pour les compagnes de ceux qui sont morts en héros (…)  C’est l’humanité entière qui est engagée derrière cette situation-là. Le rituel va permettre quelque part d’atténuer toutes ces souffrances (…) de réunir ce qui est épars. »

 

Vous pouvez voir et revoir ce débat, en intégralité :  

OVPL. Débat sur la figure du héros (en intégralité)
24:23

Dans la même thématique

MARIA RESSA : PRESS CONFERENCE AT RSF PARIS
7min

Société

Respect du pluralisme sur CNews : « Il ne s’agit pas d’encadrer la liberté d’expression, mais de faire respecter la loi », assure Christophe Deloire

Après la décision du Conseil d’Etat demandant à l’Arcom de renforcer son contrôle du respect du pluralisme par la chaîne CNews, Reporters sans frontières est accusé par les médias du milliardaire Vincent Bolloré de porter atteinte à la liberté d’expression. Après avoir reçu le soutien d’une vingtaine d’avocats, RSF se dit déterminé à vouloir faire appliquer la loi.

Le

Hommage aux Invalides : « On a, depuis quelques années, un retour de la présence de l’héroïsme combattant »
5min

Société

« Mon grand-père a toujours pensé qu'il devait sa vie au fait que Manouchian n'avait pas parlé sous la torture », raconte Pierre Ouzoulias

Petit-fils d’un militant communiste qui a combattu avec Missak Manouchian, le sénateur Pierre Ouzoulias estime que la panthéonisation de ce résistant fusillé par les Allemands scelle « la réconciliation » des Résistances communistes et gaullistes autour de « la vocation fortement universelle et universaliste de la France ».

Le

permis
8min

Société

Permis de conduire : le projet de loi européen visant à mettre fin au permis à vie cristallise les tensions

Un projet de loi européen, qui sera soumis au vote du Parlement fin février et porté par la députée européenne écologiste française Karima Delli, propose de modifier la directive européenne sur la durée de validité du permis de conduire en fixant notamment une visite médicale obligatoire à l’obtention du permis, puis tous les 15 ans. A partir de 70 ans en revanche, la mesure est renforcée par un contrôle tous les 5 ans. Objectif ? « Zéro mort » sur les routes à l’horizon 2050.

Le

Paris 2024 Girl practicing sports in front of the Paris Town Hall
9min

Société

Ethique dans le sport : « Il faut se donner des ambitions budgétaires et politiques » demande Marie-George Buffet

Violences sexistes et sexuelles (VSS), discriminations, scandales de corruption, affrontements entre supporters. Ces dernières années, le monde sportif n’a pas été épargné par les scandales à répétition. Interrogés par les sénateurs, Marie-George Buffet et Stéphane Diagana, co-présidents du comité national pour renforcer l’éthique et la vie démocratique dans le sport, ont souligné l’importance de se donner des « ambitions budgétaires et politiques ».

Le