Photo illustration IVG Interruption Volontaire de Grossesse

[INFO PUBLIC SENAT] Accès à l’IVG : la commission des affaires sociales du Sénat veut créer une commission d’enquête

La commission des affaires sociales du Sénat veut lancer une commission d’enquête sur l’accès à l’IVG en France, au moment où le texte visant à inscrire l’avortement dans la Constitution va être examiné par les sénateurs.
Mathilde Nutarelli

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

La commission des affaires sociales du Sénat devrait lancer une commission d’enquête sur les conditions d’accès à l’avortement en France, alors que le projet de loi constitutionnelle pour inscrire l’IVG dans la Constitution, adopté par l’Assemblée nationale en janvier, arrive à la Chambre haute. C’est le mercredi 14 février que la commission des lois examinera la demande de doter cette mission d’information des pouvoirs d’une commission d’enquête. Les rapporteurs seront également désignés à cette date. Le sénateur LR Alain Milon, ancien président de la commission des affaires sociales, est pressenti pour en faire partie.

« Alors qu’on est en plein débat sur la constitutionnalisation de l’IVG, on entend beaucoup de choses sur son accès. Le but de cette commission d’enquête, c’est d’avoir une vision plus précise sur la situation, des éléments tangibles », explique à publicsenat.fr le président LR de la commission des affaires sociales Philippe Mouiller. Il rejette toute complémentarité entre la commission d’enquête et le texte de constitutionnalisation de l’IVG. « On profite du questionnement qui nous est fait sur le sujet, car le texte a fait lever des interrogations sur l’accès à l’IVG en France », justifie-t-il.

Laurence Rossignol, sénatrice socialiste du Val-de-Marne et ancienne ministre des Droits des femmes, est sceptique sur la démarche : « Ce travail n’est pas inutile, mais la même chose a été faite à l’Assemblée nationale il y a trois ans, et ce travail fait référence. Pourquoi le refaire ? » L’élue se réfère au rapport des députées Marie-Noëlle Battistel et Cécile Muschotti pour la délégation aux droits des femmes de l’Assemblée, adopté en septembre 2020. Il formulait de nombreuses recommandations, parmi lesquelles l’allongement du délai de l’IVG chirurgicale de deux semaines (de douze à quatorze), qui a été adopté en 2022 via la proposition de loi de la députée Albane Gaillot. « [Cette commission d’enquête] est un habillage de l’hostilité systématique de la droite à l’évolution du droit à l’IVG », juge l’ancienne ministre, « jamais elle ne s’y intéresse en dehors des moments où le sujet est dans le débat public, et à chaque fois qu’il s’est agi de faire progresser le droit à l’IVG, de le renforcer, la droite oppose la réalité de l’accès à l’IVG sur le territoire ».

Le rapport de la commission d’enquête est attendu avant la fin de la session parlementaire en juin.

Dans la même thématique

Paris: The senate vote on an amendment of a government plan to enshrine the “freedom” to have an abortion in the French Constitution
4min

Société

IVG dans la Constitution : qu’est-ce que ça va changer ?

Députés et sénateurs réunis en Congrès s’apprêtent à réviser la Constitution pour y inscrire la liberté d’avoir recours à une IVG. Pendant les débats parlementaires, une partie des sénateurs de droite s’est inquiétée de voir inscrit dans le texte fondamental, l’expression « liberté garantie à la femme d’avoir recours à une interruption volontaire de grossesse ». Quelles seront les effets de cette révision constitutionnelle ?

Le

[INFO PUBLIC SENAT] Accès à l’IVG : la commission des affaires sociales du Sénat veut créer une commission d’enquête
3min

Société

Augmentation des frais de mandats des sénateurs : la mesure ne passe pas pour cet agent de la fonction publique territoriale

Considéré à tort comme un secteur protégé par la baisse générale du pouvoir d’achat en France, la fonction publique peine à augmenter les plus bas salaires. Si l’annonce de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat a pu en soulager certains, elle ne concerne pas tous les agents territoriaux. Une décision jugée inégalitaire, injuste, et qui détonne avec la récente augmentation de 700€ des frais de mandats des sénateurs. Interrogé par Tâm Tran Huy dans l’émission Dialogue citoyen, Benjamin Rapicault, fonctionnaire territorial, dénonce cette disparité.

Le

[INFO PUBLIC SENAT] Accès à l’IVG : la commission des affaires sociales du Sénat veut créer une commission d’enquête
3min

Société

« Avec le Smic, je ne vis pas, je survis » témoigne une jeune mère de famille

Ils sont près de 3 millions de salariés français à être rémunérés au Smic. Un chiffre beaucoup trop important pour le Premier ministre Gabriel Attal, qui, lors de sa déclaration de politique générale le 30 janvier dernier, a affirmé vouloir « désmicardiser la France ». Selon les régions et les charges, les difficultés des personnes au Smic peuvent être très différentes. Sur le plateau de l’émission Dialogue Citoyen, deux jeunes femmes ont accepté de témoigner de leurs situations.

Le

La sélection de la rédaction

[INFO PUBLIC SENAT] Accès à l’IVG : la commission des affaires sociales du Sénat veut créer une commission d’enquête
3min

Parlementaire

IVG dans la Constitution : « Le Sénat est une étape compliquée », mais Laurence Rossignol se dit « confiante »

Une nouvelle étape a été franchie, mercredi 24 janvier 2024, avec le vote dans la soirée par l’Assemblée nationale de l’article unique du projet de loi d’inscription dans la Constitution de l’interruption volontaire de grossesse. Prochaine étape : le vote solennel des députés le 30 janvier avant que le Sénat ne soit saisi. A la Chambre Haute, une partie de la droite est hostile à cette constitutionnalisation.

Le