Interdiction du glyphosate: « Il n’y a aucun recul du gouvernement » affirme Hulot

Interdiction du glyphosate: « Il n’y a aucun recul du gouvernement » affirme Hulot

Interrogé par Public Sénat sur l’absence d’interdiction du glyphosate dans le projet de loi Alimentation, Nicolas Hulot précise que “l’engagement” de l’interdiction dans trois ans est “confirmé”.
Public Sénat

Par Juliette Bénézit

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

“J’ai eu une discussion très claire avec Edouard Philippe et Emmanuel Macron. Dans moins de trois ans, l’utilisation du glyphosate sera interdite”. Interrogé cet après-midi en marge des questions aux gouvernements au Sénat, le ministre de l’Écologie et de la Transition énergétique, Nicolas Hulot, s’est exprimé sur l’absence d’inscription dans le projet de loi Alimentation - en ce moment débattu à l’Assemblée Nationale - de l’engagement pris par le président de la République, en novembre dernier, d’interdire le recours à ce pesticide, en France, d’ici trois ans.

Alors que plusieurs associations, comme l’UFC-Que Choisir, le WWF, France Nature, Attac, Greenpeace ou encore la Ligue contre le cancer, voient dans ce choix un rétropédalage du gouvernement, Nicolas Hulot, lui, s’est montré confiant : concernant l’interdiction du glyphosate dans trois ans, “l’engagement est réitéré et confirmé”, a insisté le ministre. Et d’ajouter: “il n’y a aucun recul du gouvernement. Cet objectif est le mien et je ferai en sorte qu’il soit maintenu. Je suis soutenu à 100% par le président de la République”.

“Il aurait été utile que l’interdiction soit dans la loi”

Pourtant, Nicolas Hulot n’abandonne pas totalement la bataille sur le terrain législatif et semble espérer que l’interdiction du glyphosate soit mentionnée dans le projet de loi Alimentation. “C’est une question qui n’est pas tranchée”, a d’abord expliqué le ministre de l’Écologie. Avant de faire quelque peu marche arrière: “Il aurait été utile que l’interdiction soit dans la loi mais si le président souhaite qu’il n’y ait pas de surtransposition [vis-à-vis des règles européennes], c’est son choix”.

Dans la même thématique

Interdiction du glyphosate: « Il n’y a aucun recul du gouvernement » affirme Hulot
3min

Société

« Quand j’ai abordé les viols sur enfants, j’ai reçu beaucoup de courriers me traitant de rabat-joie », Mireille Dumas

Dans son émission « Bas les masques » ou encore « Vie privée, vie publique », Mireille Dumas a mis en lumière des parcours de vie peu écoutés, et pourtant loin d’être des cas isolés. Alors que les féminicides étaient qualifiés de « crimes passionnels », elle dénonçait déjà les violences perpétrées à l’encontre des femmes, des enfants et des minorités de genre. Quel regard porte-t-elle sur l’évolution de la société sur ces questions ? Comment explique-t-elle son intérêt pour les autres ? Cette semaine, Mireille Dumas est l’invitée de Rebecca Fitoussi dans « Un Monde un Regard ».

Le

Interdiction du glyphosate: « Il n’y a aucun recul du gouvernement » affirme Hulot
6min

Société

Opérations « place nette XXL » contre la drogue : « Le but stratégique, c’est de couper les tentacules de la pieuvre », défend Darmanin

Devant la commission d’enquête du Sénat sur les narcotrafics, Gérald Darmanin a vanté le bilan des opérations antidrogues lancées ces derniers mois dans plusieurs villes de France. Le ministre de l’Intérieur assure qu’au-delà de « la guerre psychologique » menée contre les dealers, ce sont les réseaux dans leur ensemble qui sont impactés.

Le