Interdiction du porno aux mineurs : « La carte bleue est un filtre très important », estime Charlotte Caubel

Interdiction du porno aux mineurs : « La carte bleue est un filtre très important », estime Charlotte Caubel

Peu avant les questions d’actualité au gouvernement du Sénat, la secrétaire d’Etat à l’Enfance a montré sa détermination à faire appliquer la loi du 30 juillet 2020 qui contraint les sites pornographiques à mettre en place un contrôle de l’âge de leurs visiteurs. Elle propose d’avoir recours à une carte bleue en guise de filtre.
Simon Barbarit

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Quelques semaines après le rapport d’information du Sénat, Charlotte Caubel hausse le ton à l’encontre des plateformes pornographiques. La secrétaire d’Etat à l’Enfance reprend à son compte l’analyse de la psychologue clinicienne, Maria Hernandez-Mora, auditionnée au Sénat sur l’impact de ces images sur les mineurs, l’avait qualifié de « viol psychique ».

« En France, plus de 2 millions de mineurs vont chaque mois sur des sites pornographiques donc il y a urgence à intervenir », a estimé Charlotte Claubel. Les pouvoirs publics disposent pour ce faire d’une loi, votée en 2020 à l’initiative du Sénat et qui contraint les sites pornographiques à mettre en place un contrôle de l’âge de leurs visiteurs. C’est l’Arcom qui a la charge d’adresser une injonction de mise en conformité aux sites frauduleux. A défaut, l’autorité peut saisir le président du tribunal judiciaire de Paris afin qu’il ordonne aux fournisseurs d’accès à Internet le blocage de ces sites depuis la France. Mais depuis des mois, ces injonctions, à plusieurs plateformes comme Pornhub, Tukif, Xhamster, Xvideos, ou Xnxx, sont restées lettres mortes.

Comme elle l’a indiqué devant la Délégation aux Droits de l’Enfant de l’Assemblée nationale mardi, la secrétaire d’Etat veut mettre fin à cet espace de non droit en proposant le recours à une carte bleue pour accéder à un site porno. « C’est une piste parmi d’autres. Si elles (plateformes) en trouvent un autre qui leur convient le mieux, ça me va. Mais maintenant, la loi doit être appliquée par les sites pornographiques […] On ne peut plus attendre » […] La carte bleue est un filtre très important ».

Charlotte Caubel a bien conscience que certains mineurs ont une carte bleue, « mais si on arrive déjà à protéger les moins de 13 ans qui n’ont pas nécessairement de carte bleue et les enfants qui n’ont pas de carte bleue, ça me va très bien ».

Quant aux risques pour la vie privée des adultes du recours à ce filtre, la Secrétaire d’Etat oppose « la santé mentale et l’évolution psychologique des enfants ». « Mon choix est tout fait. La protection des enfants prévaut ».

 

 

Dans la même thématique

Manifestation contre les violences sur les mineurs, Toulouse
4min

Société

Relaxe d’un homme accusé de violences familiales : le droit de correction invoqué par les juges est « contraire à la loi »

Ce 18 avril, la cour d’appel de Metz a relaxé un policier condamné en première instance pour des faits de violences sur ses enfants et sa compagne. Dans leur arrêt, les juges ont indiqué qu’un « droit de correction est reconnu aux parents ». Une décision qui indigne la sénatrice Marie-Pierre de la Gontrie, rapporteure d’une proposition de loi qui interdit les « violences éducatives » depuis 2019.

Le

Interdiction du porno aux mineurs : « La carte bleue est un filtre très important », estime Charlotte Caubel
4min

Société

« J’ai toujours été frappé par le degré de bienveillance dont je bénéficie », François Molins

Entre 2012 et 2018, une série d’attentats touche la France. Dans la tourmente, une voix rassurante émerge, celle de François Molins, procureur de la République. Pédagogie et sang-froid ont toujours été de mise dans ses prises de parole. Tant et si bien qu’un lien fort s’est construit entre les Français et lui. Comment a-t-il traversé ces moments de terreur ? Comment explique-t-il la sympathie des Français à son égard ? Cette semaine, François Molins est l’invité de Rebecca Fitoussi dans « Un Monde un Regard ».

Le

Interdiction du porno aux mineurs : « La carte bleue est un filtre très important », estime Charlotte Caubel
3min

Société

« Quand j’ai abordé les viols sur enfants, j’ai reçu beaucoup de courriers me traitant de rabat-joie », Mireille Dumas

Dans son émission « Bas les masques » ou encore « Vie privée, vie publique », Mireille Dumas a mis en lumière des parcours de vie peu écoutés, et pourtant loin d’être des cas isolés. Alors que les féminicides étaient qualifiés de « crimes passionnels », elle dénonçait déjà les violences perpétrées à l’encontre des femmes, des enfants et des minorités de genre. Quel regard porte-t-elle sur l’évolution de la société sur ces questions ? Comment explique-t-elle son intérêt pour les autres ? Cette semaine, Mireille Dumas est l’invitée de Rebecca Fitoussi dans « Un Monde un Regard ».

Le