La gauche a-t-elle cassé sa plume ?

La gauche a-t-elle cassé sa plume ?

Indignée, Christine Angot a vivement interpelé François Fillon sur les affaires qui émaillent la campagne lors de l’Emission Politique de France 2, jeudi 23 mars. Cependant elle qui voulait être la porte-parole d’une France en colère essuie, elle aussi, des critiques après cet échange jugé trop violent ou trop engagé, voir « moralement un peu plus bas que lamentable » pour Denis Tillinac, écrivain conservateur invité cette semaine de l’Info dans le Rétro. Autrefois prédominante, la conscience de gauche a-t-elle alors encore la même importance dans le débat public ?
Public Sénat

Par Béatrix Moreau

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, difficile pour la droite de revendiquer son héritage littéraire. L’une de ses figures d’avant-guerre, l’académicien Charles Maurras, fondateur du journal monarchiste l’Action Française, est jugée le 28 janvier 1945 pour haute trahison et intelligence avec l’ennemi. L’écrivain antisémite, reconnu coupable, est condamné à la réclusion à perpétuité et frappé d’indignité nationale. A cette époque, « le mot droite souffrait donc d’une infériorité intellectuelle et morale énorme » constate ainsi l’écrivain Denis Tillinac, « personne ne s’en réclamait ». Pour lui, après la Libération, « le marxisme s’impose alors comme la doxa dominante ».

Les Lettres Françaises : la fin d’un symbole


Le phénomène semble pourtant s’essouffler au début des années 70. Faute de lecteurs, le journal Les Lettres Françaises du poète et écrivain communiste Louis Aragon, cesse de paraitre en 1972. Pour Denis Tillinac l’évènement marque « la fin de la prépondérance du marxisme crypto-stalinien sur l’intelligence française », mais pas celle de « la conscience de gauche » tient-il à nuancer. Celle-ci se réincarne alors, selon lui, dans le journal Libération, fondé en 1973 par Jean-Paul Sartre, et « continue de régner majoritairement jusqu’aux abords de l’an 2000 ».

EXTRAIT- L'Info dans le Rétro- La fin des Lettres Françaises
01:46

 

« La pensée se renouvelle sans cesse »

« Maintenant, c’est fini » assène Denis Tillinac. Un constat que ne partage pas l’historienne Ludivine Bantigny. Pour elle, « la pensée se renouvelle sans cesse », « le discours sur la prétendue fin des idéologies est lui-même profondément idéologique ». Certes, « le marxisme a connu une période de difficultés dans le paysage intellectuel français et international », estime-elle, mais aujourd’hui « il ressurgit plus vivace que jamais ».

 

1er diffusion le 31 mars à 23h
 

Dans la même thématique

Photo illustration in Poland.
4min

Société

Contenus pornographiques autorisés sur X (ex-Twitter) : quelles sont les règles françaises et européennes en la matière ?

Le réseau social a officiellement autorisé la diffusion de contenus pornographiques et violents sur sa plateforme. Si certaines interdictions persistent, notamment l’interdiction de mise en valeur de « l’exploitation (sexuelle), les atteintes aux mineurs et les comportements obscènes », une telle permissivité pourrait venir percuter les lois française et européenne, qui ont récemment adopté plusieurs dispositions visant à protéger les plus jeunes utilisateurs de l’exposition à ces contenus. Tour d’horizon de ces dispositions.

Le