Léger recul de la pauvreté en France en 2016, selon l’Insee

Léger recul de la pauvreté en France en 2016, selon l’Insee

Le taux de pauvreté ainsi que les inégalités sociales ont légèrement reculé l’an dernier, selon une première estimation de l’Insee. La baisse s’explique en grande partie par les mesures sociofiscales mises en œuvre en 2016. Mais plus de 8,7 millions de Français vivent encore sous le seuil de pauvreté.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Après deux années de légère hausse, le taux de pauvreté a légèrement reculé en France en 2016, selon une première estimation de l’Insee. L’an dernier, 13,9% de la population vivaient sous le seuil de pauvreté, contre 14,2% en 2015 (8,9 millions de personnes pauvres).

Le seuil de pauvreté retenu par l’Insee correspond à 60% du niveau de vie médian (celui même qui partage la population en deux parties égales), en tenant compte des prestations sociales et des prélèvements directs. Il s’établissait à 1.015 euros net mensuels en 2015.

Selon l’Insee, cette évolution « serait principalement liée à la redistribution en faveur des ménages les plus modestes ». Sans prise en compte des prestations sociales et des prélèvements directs, le taux de pauvreté serait « quasiment stable », précise l’étude.

Effet de la prime d’activité

La principale explication tient dans la création de la prime d’activité en 2016, en remplacement de la prime pour l’emploi et du RSA-activité. L’Insee note que la prime d’activité « cible davantage les plus modestes que les deux dispositifs précédents » et que son taux de recours est « largement plus élevé ».

Conséquence de ces chiffres, les inégalités de niveau de vie s’inscrivent, elles aussi, en très légère baisse, après deux années consécutives de hausse.

L'indice de Gini, avec lequel sont évaluées les inégalités dans une société, diminuerait de 0,002 pour atteindre 0,290 en 2016. Plus proche de zéro cet indice se trouve, moins les inégalités sont fortes. Il serait ainsi inférieur de 0,015 à son point haut de 2011 et proche de son niveau d'avant la crise de 2008.

Dans la même thématique

Manifestation contre les violences sur les mineurs, Toulouse
4min

Société

Relaxe d’un homme accusé de violences familiales : le droit de correction invoqué par les juges est « contraire à la loi »

Ce 18 avril, la cour d’appel de Metz a relaxé un policier condamné en première instance pour des faits de violences sur ses enfants et sa compagne. Dans leur arrêt, les juges ont indiqué qu’un « droit de correction est reconnu aux parents ». Une décision qui indigne la sénatrice Marie-Pierre de la Gontrie, rapporteure d’une proposition de loi qui interdit les « violences éducatives » depuis 2019.

Le

Léger recul de la pauvreté en France en 2016, selon l’Insee
4min

Société

« J’ai toujours été frappé par le degré de bienveillance dont je bénéficie », François Molins

Entre 2012 et 2018, une série d’attentats touche la France. Dans la tourmente, une voix rassurante émerge, celle de François Molins, procureur de la République. Pédagogie et sang-froid ont toujours été de mise dans ses prises de parole. Tant et si bien qu’un lien fort s’est construit entre les Français et lui. Comment a-t-il traversé ces moments de terreur ? Comment explique-t-il la sympathie des Français à son égard ? Cette semaine, François Molins est l’invité de Rebecca Fitoussi dans « Un Monde un Regard ».

Le

Léger recul de la pauvreté en France en 2016, selon l’Insee
3min

Société

« Quand j’ai abordé les viols sur enfants, j’ai reçu beaucoup de courriers me traitant de rabat-joie », Mireille Dumas

Dans son émission « Bas les masques » ou encore « Vie privée, vie publique », Mireille Dumas a mis en lumière des parcours de vie peu écoutés, et pourtant loin d’être des cas isolés. Alors que les féminicides étaient qualifiés de « crimes passionnels », elle dénonçait déjà les violences perpétrées à l’encontre des femmes, des enfants et des minorités de genre. Quel regard porte-t-elle sur l’évolution de la société sur ces questions ? Comment explique-t-elle son intérêt pour les autres ? Cette semaine, Mireille Dumas est l’invitée de Rebecca Fitoussi dans « Un Monde un Regard ».

Le