Les voitures électriques sont-elles vraiment moins polluantes ?

Les voitures électriques sont-elles vraiment moins polluantes ?

Aujourd'hui 100 000 voitures électriques circulent sur les routes de France, cela représente seulement 1% des voitures neuves vendues dans l'Hexagone en 2017. Ce mode de transport d'avenir a-t-il vocation à remplacer les voitures diesels ? Sont-elles moins polluantes ? Terra Data fait un retour sur les chiffres de la voiture électrique.
Public Sénat

Par Amélia Morghadi

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

 

Retrouvez Terra Terre " La voiture électrique, moins polluante?" le jeudi 29 mars à 23h, le samedi 31 mars à 21H30, le jeudi 05 avril à 18h et le lundi 02 avril à 12h sur Public Sénat.

 

Dans la même thématique

colloque IA
12min

Société

Intelligence artificielle : un colloque au Sénat sur les enjeux d’« une révolution encore plus profonde que la révolution industrielle et numérique »

Le groupe LR du Sénat a organisé une journée de réflexion sur l’intelligence artificielle. Face à une technologie qui progresse à vitesse lumière et qui devrait bouleverser nos vies dans les domaines de la santé, de l’éducation ou de la défense, la question éthique s’impose et celle de la régulation se pose.

Le

Algeria France
7min

Société

Accord franco-algérien de 1968 : de quoi parle-t-on ?

Alors que l’Assemblée nationale a rejeté une proposition de résolution visant à dénoncer unilatéralement l’accord migratoire de 1968 entre la France et l’Algérie, une grande partie de la droite française continue de demander la fin du régime spécial pour les titres de séjour accordés aux ressortissants algériens.

Le

Les voitures électriques sont-elles vraiment moins polluantes ?
5min

Société

Narcotrafic : « La corruption est un danger majeur de la grande criminalité organisée »

La commission d’enquête parlementaire du Sénat sur les trafics de drogue auditionnait ce jeudi 7 décembre plusieurs magistrats, membres de la Juridiction nationale de lutte contre la criminalité organisée. Ils ont notamment alerté les élus sur les capacités d’infiltration des grands réseaux criminels, parfois jusqu’au sein des cours d’assises.

Le