Limitation à 80 km/h : le gouvernement rejette « la main tendue » du Sénat

Limitation à 80 km/h : le gouvernement rejette « la main tendue » du Sénat

Mardi soir en séance, le Sénat a tenté de faire fléchir le gouvernement sur la prochaine limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. Les arguments n’ont pas convaincu la ministre, Jacqueline Gourault pour qui « tout commande à ce que la mesure entre en vigueur au 1er juillet ».
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

« J’habite un département rural avec des voiries très accidentogènes (…) Franchement pour moi, puisque vous m’interpellez, qu’il y ait des routes limitées à 80 km/h… Je vous le dis très sincèrement, ça ne me choque pas ». Et voilà comment la ministre auprès du ministre de l’Intérieur, Jacqueline Gourault a mis fin à son intervention, hier soir en séance, lors d’un débat autour d’un rapport sénatorial sur la sécurité routière.

Routes limitées à 80 km/h: Jacqueline Gourault n'est pas "choquée"
00:34

En effet, le 19 avril dernier, trois sénateurs, Michel Raison (LR), Jean-Luc Fichet (PS) et Michèle Vullien (centriste), avaient remis un rapport, fruit de quatre mois de travaux et d’auditions. Farouchement opposés à la nouvelle limitation de vitesse à 80 kmh sur les routes secondaires sans terre-pleins centraux, leur principale proposition consiste à décentraliser cette décision au niveau des départements (voir notre article).

« Tout commande à ce que la mesure entre en vigueur au 1er juillet »

Et si le trio sénatorial rencontrera Édouard Philippe le 14 juin, pour comme l’explique Michèle Vullien, « le convaincre de changer ses positions », il y a bien peu de chances qu’ils y parviennent, tant la représentante du gouvernement présente hier soir dans l’hémicycle s’est montrée inflexible.

En se basant sur une étude du CEREMA (centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement), pour qui les routes secondaires sans séparation centrale sont les plus accidentogènes, Jacqueline Gourault a justifié la prochaine limitation. « Tout commande à ce que la mesure entre en vigueur au 1er juillet ». Et la proposition des sénateurs d’en laisser la décision aux présidents des conseils départementaux, entraînerait, selon elle, « de nombreuses variations de vitesse et la cohérence du réseau n’existerait plus ».

« Un seuil psychologique inacceptable »

Limitation à 80km/h: « 76 % des Français sont opposés à cette mesure » affirme Michel Raison
03:41

« Personne ne détient la vérité absolue en matière de sécurité routière » avait argué, quelques minutes plus tôt, Michel Raison. « 76 % des Français sont opposés à cette mesure », « L’ADF (Association des départements de France) aussi et « une dizaine de ministres sur 22 y sont défavorables » a-t-il calculé. Surtout, pour le sénateur LR les 80 km/h « sont un seuil psychologique inacceptable (…) « dans des départements qui se sont vus refuser des deux fois deux voies ». « Plutôt qu’une décision éloignée des réalités, nous proposons une mesure décentralisée, affinée, concertée et responsabilisant les acteurs » a-t-il résumé dans un communiqué, ce mercredi.

En conclusions des débats, président LR de la commission des lois, Philippe Bas a estimé que « la sagesse voudrait que cette proposition soit reprise par le gouvernement. C’est une chance que nous lui offrons, une main que nous lui tendons » a-t-il exhorté. Mais sur ce sujet, le gouvernement ne semble pas prêt de marquer le stop.

Dans la même thématique

Limitation à 80 km/h : le gouvernement rejette « la main tendue » du Sénat
3min

Société

 « Femmes SDF, sans toit, ni droits » : un documentaire à voir sur Public Sénat

Elles se cachent pour échapper aux violences de la rue. On les voit peu, mais les femmes sont de plus en plus nombreuses à dormir dehors. C’est pour lancer un cri d’alerte sur leur situation que la sénatrice Agnès Evren s’est lancée dans une mission d’information sur les femmes sans-domicile. Public Sénat l’a suivie dans ses visites de terrain, à la rencontre de ces femmes, et de celles et ceux qui tentent de leur venir en aide.

Le

Paris : Ceremonie les Eclats
2min

Société

Violences sexuelles : le Sénat demande à Rachida Dati de mettre fin aux fonctions du président du CNC

Lors de son audition devant la délégation aux droits des femmes du Sénat, Judith Godrèche avait exprimé son incompréhension de voir maintenu Dominique Boutonnat à la tête du CNC, malgré sa mise en examen pour agression sexuelle. Le président de la commission de la Culture et la présidente de la délégation aux droits des femmes du Sénat viennent d’envoyer un courrier à Rachida Dati lui demandant de mettre fin aux fonctions du président du CNC.

Le

Versailles: Congress at the Chateau de Versailles castle
2min

Société

IVG dans la Constitution : les derniers détails de la séance du Congrès

Lundi 4 mars, le Parlement réuni en Congrès va inscrire la liberté d’avoir recours à une interruption volontaire de grossesse dans la Constitution. On vous en dit plus sur les étapes de cet évènement historique. Un évènement à suivre sur les antennes de Public Sénat et LCP de 14h30 à 19h30.

Le