« Nous, on faisait la queue pour des concerts, eux pour des youtubeurs »

« Nous, on faisait la queue pour des concerts, eux pour des youtubeurs »

Connaissiez-vous le métier de youtubeur ? Depuis quelques années, les chaînes de maquillages, conseils beauté ou même de jeux vidéo se multiplient. Suivis par des milliers de personnes sur les réseaux sociaux, les youtubeurs, souvent de jeunes adultes, deviennent des influenceurs. Un véritable chamboulement dans le monde du commerce et des médias à découvrir dans le documentaire « Le Monde merveilleux des Youtubeuses ».
Public Sénat

Par Pauline Vilchez

Temps de lecture :

2 min

Publié le

« Nous, on faisait la queue pour des concerts, eux pour des youtubeuses », constate le père d’une adolescente. Le décor est posé : Deux heures d’attente pour une rencontre de 45 secondes en moyenne.

Une foule impressionnante d’adolescents attend de pouvoir rencontrer ceux qu’ils ne voient qu’à travers leur écran d’ordinateur. Plongés au cœur de l’enthousiasme de leur enfant, les parents se retrouvent « un peu dépassés » par ce nouveau mode de fonctionnement, et parfois « dérangés » par tout le « marketing » présent sur les salons.

Véritables « influenceurs digitaux »

Plus que des modèles pour la jeunesse, les Youtubeurs sont de véritables « influenceurs digitaux » selon Virginie Maire, fondatrice de « Get Beauty », un des plus grands salons de youtubeuses mode, beauté et lifestyle de France. Un atout pour les marques « qui ont bien compris le pouvoir de prescription » de ces adolescents sur le web. Certains, d’après elle deviennent « un média à part entière, donc forcément c’est une nouvelle manière de communiquer, que les marques ont bien compris ».

« C’est une nouvelle manière de communiquer, que les marques ont bien compris »

Elles s’appellent Marie Lopez, Emma Caritz ou encore Léa Coffrant, plus connues sous les pseudos « Enjoy Phoenix », « Emma Cupcake », « Jenesuispasjolie », et comptabilisent au minimum 1,18 million d’abonnés et elles sont presque des médias à elles seules. Bienvenue dans leur monde.
 

Dans la même thématique

« Nous, on faisait la queue pour des concerts, eux pour des youtubeurs »
3min

Société

Augmentation des frais de mandats des sénateurs : la mesure ne passe pas pour cet agent de la fonction publique territoriale

Considéré à tort comme un secteur protégé par la baisse générale du pouvoir d’achat en France, la fonction publique peine à augmenter les plus bas salaires. Si l’annonce de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat a pu en soulager certains, elle ne concerne pas tous les agents territoriaux. Une décision jugée inégalitaire, injuste, et qui détonne avec la récente augmentation de 700€ des frais de mandats des sénateurs. Interrogé par Tâm Tran Huy dans l’émission Dialogue citoyen, Benjamin Rapicault, fonctionnaire territorial, dénonce cette disparité.

Le

« Nous, on faisait la queue pour des concerts, eux pour des youtubeurs »
3min

Société

« Avec le Smic, je ne vis pas, je survis » témoigne une jeune mère de famille

Ils sont près de 3 millions de salariés français à être rémunérés au Smic. Un chiffre beaucoup trop important pour le Premier ministre Gabriel Attal, qui, lors de sa déclaration de politique générale le 30 janvier dernier, a affirmé vouloir « désmicardiser la France ». Selon les régions et les charges, les difficultés des personnes au Smic peuvent être très différentes. Sur le plateau de l’émission Dialogue Citoyen, deux jeunes femmes ont accepté de témoigner de leurs situations.

Le

« Nous, on faisait la queue pour des concerts, eux pour des youtubeurs »
3min

Société

 « Femmes SDF, sans toit, ni droits » : un documentaire à voir sur Public Sénat

Elles se cachent pour échapper aux violences de la rue. On les voit peu, mais les femmes sont de plus en plus nombreuses à dormir dehors. C’est pour lancer un cri d’alerte sur leur situation que la sénatrice Agnès Evren s’est lancée dans une mission d’information sur les femmes sans-domicile. Public Sénat l’a suivie dans ses visites de terrain, à la rencontre de ces femmes, et de celles et ceux qui tentent de leur venir en aide.

Le

Paris : Ceremonie les Eclats
2min

Société

Violences sexuelles : le Sénat demande à Rachida Dati de mettre fin aux fonctions du président du CNC

Lors de son audition devant la délégation aux droits des femmes du Sénat, Judith Godrèche avait exprimé son incompréhension de voir maintenu Dominique Boutonnat à la tête du CNC, malgré sa mise en examen pour agression sexuelle. Le président de la commission de la Culture et la présidente de la délégation aux droits des femmes du Sénat viennent d’envoyer un courrier à Rachida Dati lui demandant de mettre fin aux fonctions du président du CNC.

Le