Opérations extérieures : un surcoût de 350 millions d’euros en 2017

Opérations extérieures : un surcoût de 350 millions d’euros en 2017

La ministre Florence Parly a présenté le budget des Armées en hausse en 2018 au Sénat, ce mardi. Elle a affirmé que le surcoût de 350 millions d’euros des opérations extérieures d’ici la fin 2017 sera financé par “la solidarité interministérielle”.
Alexandre Poussart

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

“Il manque 350 millions d’euros pour financer les opérations extérieures d’ici la fin 2017”, a assuré la ministre des Armées Florence Parly, lors de son audition au Sénat sur le budget 2018, ce mardi. Les crédits pour les Opérations extérieures (Opex) en 2017 s’élevaient à 1,1 milliards d’euros. “Ce surcoût de 350 millions d’euros sera financé par la solidarité interministérielle”, a assuré la ministre. Les Opex ne devraient pas entraîner de coupe nette dans le budget des Armées d’ici la fin de l’année.

Encore 700 millions d’euros de crédits gelés pour 2017

Cependant, la ministre a confirmé qu’il restait encore 700 millions d’euros de crédits aux Armées en 2017. La ministre des Armées est en discussion avec le ministère de l’Economie et des Finances : “J’ai demandé le dégel de ces crédits et j’espère bien aboutir”. Ce gel s’accumule à la baisse de crédits de 850 millions d’euros annoncée cet été.

Baisse de crédits durant l’été : “une contribution nécessaire pour réduire le déficit”

Cette coupe budgétaire avait provoqué la démission du chef d’Etat major des Armées, le général Pierre de Villiers. La ministre des Armées Florence Parly a souhaité revenir sur cet épisode devant les sénateurs et justifier ces baisses de crédits : “C’était une contribution nécessaire à l’effort gouvernemental pour réduire notre déficit public. Je me suis engagée à ce que la protection et les conditions de vie du soldat soient protégées.” Selon la ministre, ces coupes budgétaires n’ont entraîné “aucune annulation de programme, mais simplement le décalage de livraisons de matériel sans lien avec les opérations militaires.”

Le budget des Armées en hausse d’1,8 milliard d’euros en 2018

Le budget des Armées en hausse d'1,8 milliard d'euros en 2018
04:04

La ministre a présenté en détail le budget des Armées en 2018 qui connaît une hausse inédite d’1,8 milliard d’euros par rapport à 2017, soit une augmentation de 5%. Ce budget des Armées progressera chaque année d’1,7% jusqu’en 2022. Il s’inscrit dans l’objectif d’un budget représentant 2% du PIB en 2025.

Equipement militaire : un sous-marin nucléaire et 8000 fusils d’assaut commandés

Les crédits pour les équipements augmentent de 35% et s’élèvent à 13,6 milliards d’euros avec la commande du sous-marin nucléaire d’attaque Baracuda, de 3 avions ravitailleurs, et de 8 000 fusils d’assaut. Le budget pour l’entretien du matériel augmente de 450 millions d’euros en 2018.

22 millions d’euros pour accompagner les familles de militaires

La ministre Florence Parly est également revenue sur le plan d’accompagnement des familles de militaires qu’elle a présenté ce mardi matin. “22 millions d’euros seront consacrés en 2018 à ce plan et 300 millions d’euros de crédits seront débloqués sur 5 ans pour améliorer l’intégration des familles et leurs conditions de logement.”

Dans la même thématique

Opérations extérieures : un surcoût de 350 millions d’euros en 2017
3min

Société

« Quand j’ai abordé les viols sur enfants, j’ai reçu beaucoup de courriers me traitant de rabat-joie », Mireille Dumas

Dans son émission « Bas les masques » ou encore « Vie privée, vie publique », Mireille Dumas a mis en lumière des parcours de vie peu écoutés, et pourtant loin d’être des cas isolés. Alors que les féminicides étaient qualifiés de « crimes passionnels », elle dénonçait déjà les violences perpétrées à l’encontre des femmes, des enfants et des minorités de genre. Quel regard porte-t-elle sur l’évolution de la société sur ces questions ? Comment explique-t-elle son intérêt pour les autres ? Cette semaine, Mireille Dumas est l’invitée de Rebecca Fitoussi dans « Un Monde un Regard ».

Le

Opérations extérieures : un surcoût de 350 millions d’euros en 2017
6min

Société

Opérations « place nette XXL » contre la drogue : « Le but stratégique, c’est de couper les tentacules de la pieuvre », défend Darmanin

Devant la commission d’enquête du Sénat sur les narcotrafics, Gérald Darmanin a vanté le bilan des opérations antidrogues lancées ces derniers mois dans plusieurs villes de France. Le ministre de l’Intérieur assure qu’au-delà de « la guerre psychologique » menée contre les dealers, ce sont les réseaux dans leur ensemble qui sont impactés.

Le