PODCAST. Adèle Van Reeth reçoit Georges Didi-Huberman et Keren Ann dans Livres & vous

PODCAST. Adèle Van Reeth reçoit Georges Didi-Huberman et Keren Ann dans Livres & vous

Public Sénat, en partenariat avec France Culture, vous propose d'écouter Livres & vous grâce au podcast de l'émission. Cette semaine, Adèle Van Reeth reçoit deux invités, le philosophe et historien de l'art, Georges Didi-Huberman et l'artiste Keren Ann. Ensemble, ils interrogent notre rapport au monde... des images. Une rencontre où l'on parle peinture, littérature, philosophie ou encore cinéma.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

 

Avec :
Georges Didi-Huberman : Philosophe et Historien de l'art - auteur notamment de « Désirer désobéir » et « Ninfa dolorosa ».
Keren Ann :
Chanteuse, Artiste - Album "Bleue".
 

Dans la même thématique

PODCAST. Adèle Van Reeth reçoit Georges Didi-Huberman et Keren Ann dans Livres & vous
6min

Société

Opérations « place nette XXL » contre la drogue : « Le but stratégique, c’est de couper les tentacules de la pieuvre », défend Darmanin

Devant la commission d’enquête du Sénat sur les narcotrafics, Gérald Darmanin a vanté le bilan des opérations antidrogues lancées ces derniers mois dans plusieurs villes de France. Le ministre de l’Intérieur assure qu’au-delà de « la guerre psychologique » menée contre les dealers, ce sont les réseaux dans leur ensemble qui sont impactés.

Le

Mobile phone with the website of the American artificial intelligence company OpenAI
8min

Société

Intelligence artificielle et fake news, un cocktail qui fait trembler nos démocraties

L’intelligence artificielle, qui est en train de révolutionner notre rapport et nos usages du numérique, est également devenue l’outil privilégié de la désinformation en ligne. Auditionnés par la commission d’enquête du Sénat sur les influences étrangères, les journalistes Thomas Huchon et Gérald Holubowicz balayent les champs d’application et les dérives de l’IA, une avancée technologique qui ne bouscule pas seulement notre cerveau, mais aussi nos systèmes démocratiques.

Le