Pollution du Grande America : « Nous estimons que cela pourrait arriver dimanche ou lundi sur nos côtes » affirme ce matin François de Rugy

Pollution du Grande America : « Nous estimons que cela pourrait arriver dimanche ou lundi sur nos côtes » affirme ce matin François de Rugy

Invité de l’émission Territoire d’Infos sur Public Sénat et les Indés Radios, le ministre de la Transition écologique, François de Rugy apporte des précisons sur le naufrage du Grande America et estime que la nappe de pollution touchera les cotes française dimanche ou lundi
Public Sénat

Par Yann Quercia

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Le navire de commerce italien Grande America a coulé au large des côtes françaises hier, après deux jours d’incendie. Une nappe d'hydrocarbures a été localisée, ont annoncé les autorités dans la soirée. « La nappe d’hydrocarbure s’étend sur plus de dix kilomètres de long et un kilomètre de large et s’est sans doute encore un peu disloquée dans la nuit » affirme ce matin François de Rugy. Il ajoute : « Nous allons faire ce matin des reconnaissances aériennes et nous verrons ainsi si la nappe continue à être nourrie par une fuite du bateau. »

Le ministre estime que cette nappe pourrait toucher les côtes française dimanche ou lundi : « Nous sommes face à une pollution aux hydrocarbures qui viendra tôt ou tard toucher nos côtes. Cela pousse vers les côtes de Charente-Maritime, de Gironde. Je préfère que l’on se prépare sur une portion assez large du littoral (…) Nous estimons que cela pourrait arriver dimanche ou lundi sur nos côtes. Nous commençons à préparer des moyens à terre dans les départements concernés. »

Le Grande America transportait 45 conteneurs de matières dangereuses et ses soutes étaient remplies de fioul. François de Rugy apporte ce matin des précisions sur le contenu et la recherche des conteneurs : « Le produit est du fioul lourd qui est utilisé pour alimenter les moteurs. Nous sommes également à la recherche des conteneurs que transportaient le bateau (…) Il y a des produits chimiques : acide chlorhydrique, acide sulfurique. On pense que la plupart des conteneurs et des produits ont brulé dans l’incendie du bateau. Comme personne n’a pu monter à bord pendant cet incendie, c’est la recherche aérienne qui permet de repérer les conteneurs qui flottent. »

Il conclut en précisant que le navire ne présentait pas de problèmes particuliers : « Le navire est parti de Hambourg avec 3000 tonnes de fioul. On considère qu’il en a consommé 800 donc il en reste 2200. Une partie du fioul va d’ailleurs rester dans les soutes du navire si elles ne se fissurent pas (…) C'est un bateau qui avait plus de 20 ans, ce qui n'est pas considéré comme hors d'âge pour un bateau de commerce. Il avait fait l’objet d’un contrôle approfondi en Grande-Bretagne il y a quelques années et les travaux nécessaires avaient été réalisés. »

Dans la même thématique

Pollution du Grande America : « Nous estimons que cela pourrait arriver dimanche ou lundi sur nos côtes » affirme ce matin François de Rugy
6min

Société

Opérations « place nette XXL » contre la drogue : « Le but stratégique, c’est de couper les tentacules de la pieuvre », défend Darmanin

Devant la commission d’enquête du Sénat sur les narcotrafics, Gérald Darmanin a vanté le bilan des opérations antidrogues lancées ces derniers mois dans plusieurs villes de France. Le ministre de l’Intérieur assure qu’au-delà de « la guerre psychologique » menée contre les dealers, ce sont les réseaux dans leur ensemble qui sont impactés.

Le

Mobile phone with the website of the American artificial intelligence company OpenAI
8min

Société

Intelligence artificielle et fake news, un cocktail qui fait trembler nos démocraties

L’intelligence artificielle, qui est en train de révolutionner notre rapport et nos usages du numérique, est également devenue l’outil privilégié de la désinformation en ligne. Auditionnés par la commission d’enquête du Sénat sur les influences étrangères, les journalistes Thomas Huchon et Gérald Holubowicz balayent les champs d’application et les dérives de l’IA, une avancée technologique qui ne bouscule pas seulement notre cerveau, mais aussi nos systèmes démocratiques.

Le