Sondage : 21% des Français adhèrent à au moins cinq théories du complot

Sondage : 21% des Français adhèrent à au moins cinq théories du complot

Pour la deuxième année consécutive, la Fondation Jean-Jaurès et de Conspiracy Watch publie une enquête pour tenter d’estimer l’influence de ces thèses conspirationnistes chez les Français.
Public Sénat

Par Yann Quercia

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Une nouvelle enquête, réalisée par l’Ifop du 21 au 23 décembre 2018 et menée auprès de 1 760 personnes, met en lumière l’influence préoccupante des représentations conspirationnistes dans la société française. Si deux Français sur trois sont relativement hermétiques au complotisme, 21 % des personnes interrogées se déclarent cependant « d’accord » avec 5 énoncés complotistes parmi les 10 qui leur ont été soumis.

43% des personnes qui adhèrent à 5 théories du complot ou plus, pensent que « le ministère de la Santé est de mèche avec l'industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins. » 25 % des sondés adhérent à l’idée que « l’immigration est organisée délibérément par nos élites politiques, intellectuelles et médiatiques pour aboutir à terme au remplacement de la population européenne par une population immigrée. » 27% des Français pensent aussi que « Les Illuminati sont une organisation secrète qui cherche à manipuler la population.»

ifop_1.png

 

Une corrélation entre complotisme, âge, diplôme, catégorie sociale et opinion politique  

Les jeunes, les moins diplômés et les catégories sociales les plus défavorisées sont les plus perméables aux théories du complot : 28 % des 18-24 ans adhèrent à 5 théories ou plus, contre seulement 9 % des 65 ans et plus. Par ailleurs 27% des personnes sans diplôme croient à au moins 5 théories contre 8 % chez les personnes qui possèdent un Bac +2.

D'un point de vue politique, ce sont les électeurs du Rassemblement national qui adhèrent le plus aux théories complotistes. 27 % des électeurs de Marine Le Pen croient à cinq théories conspirationnistes ou plus, alors qu'ils ne sont que 10 % chez les électeurs d'Emmanuel Macron et 14 % chez ceux de François Fillon. Du côté des électeurs de Jean-Luc Mélenchon, ils sont 33 % à croire en l'idée d'un complot sioniste, contre 22 % dans l'ensemble de la population.

ifop_2.png

 

Invités à se prononcer séparément sur l’attentat de Strasbourg du 11 décembre 2018, seuls les deux tiers des sondés estiment que la version des autorités est conforme à la réalité. 10% pensent qu’il s’agit d’une manipulation du gouvernement.

Par ailleurs, 22% des personnes interrogées adhèrent à l’affirmation suivante : « Il existe un complot sioniste à l’échelle mondiale ». Enfin, pour seulement 43% des personnes qui adhèrent à 5 théories ou plus, le fait de vivre en démocratie est « très important » (contre 57% pour la moyenne des Français).

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 506 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, complété par un échantillon de 254 personnes de moins de 35 ans, qui ont été remises à leurs poids réel au sein de l’échantillon lors du traitement statistique des résultats. Au total, 1 760 personnes ont été interrogées. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 21 au 23 décembre 2018

Dans la même thématique

Paris: The senate vote on an amendment of a government plan to enshrine the “freedom” to have an abortion in the French Constitution
4min

Société

IVG dans la Constitution : qu’est-ce que ça va changer ?

Députés et sénateurs réunis en Congrès s’apprêtent à réviser la Constitution pour y inscrire la liberté d’avoir recours à une IVG. Pendant les débats parlementaires, une partie des sénateurs de droite s’est inquiétée de voir inscrit dans le texte fondamental, l’expression « liberté garantie à la femme d’avoir recours à une interruption volontaire de grossesse ». Quelles seront les effets de cette révision constitutionnelle ?

Le

Sondage : 21% des Français adhèrent à au moins cinq théories du complot
3min

Société

Augmentation des frais de mandats des sénateurs : la mesure ne passe pas pour cet agent de la fonction publique territoriale

Considéré à tort comme un secteur protégé par la baisse générale du pouvoir d’achat en France, la fonction publique peine à augmenter les plus bas salaires. Si l’annonce de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat a pu en soulager certains, elle ne concerne pas tous les agents territoriaux. Une décision jugée inégalitaire, injuste, et qui détonne avec la récente augmentation de 700€ des frais de mandats des sénateurs. Interrogé par Tâm Tran Huy dans l’émission Dialogue citoyen, Benjamin Rapicault, fonctionnaire territorial, dénonce cette disparité.

Le

Sondage : 21% des Français adhèrent à au moins cinq théories du complot
3min

Société

« Avec le Smic, je ne vis pas, je survis » témoigne une jeune mère de famille

Ils sont près de 3 millions de salariés français à être rémunérés au Smic. Un chiffre beaucoup trop important pour le Premier ministre Gabriel Attal, qui, lors de sa déclaration de politique générale le 30 janvier dernier, a affirmé vouloir « désmicardiser la France ». Selon les régions et les charges, les difficultés des personnes au Smic peuvent être très différentes. Sur le plateau de l’émission Dialogue Citoyen, deux jeunes femmes ont accepté de témoigner de leurs situations.

Le