Sport : « 330 affaires de violences sexuelles sont étudiées par nos services » révèle Roxana Maracineanu

Sport : « 330 affaires de violences sexuelles sont étudiées par nos services » révèle Roxana Maracineanu

La ministre déléguée en charge des Sports, invitée de la matinale de Public Sénat « Bonjour chez vous », dévoile l’ampleur du phénomène et affirme que des « fédérations sportives et des cadres d’Etat » ont incité les victimes à se taire dans certaines affaires. 
Public Sénat

Par Pierre Maurer

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Du judo au football amateur, en passant par le patinage artistique et l’équitation, les révélations sur des affaires de violences sexuelles dans le monde du sport se sont multipliées dans la presse depuis un an. Invitée de la matinale de Public Sénat « Bonjour chez vous », l’ancienne championne de natation en a dévoilé l’ampleur. Des chiffres effrayants. « Nous sommes à 330 affaires qui sont étudiées et enquêtes par nos services » depuis le début de l’année, a-t-elle affirmé. D’après elle, ces affaires remontent « parfois à plus de 10 ans n’ont jamais été traitées parce que des victimes n’ont pas été entendues ni écoutées ».

Omerta

Ces victimes « quand elles ont été entendues, on a clairement préféré qu’elles se taisent ou qu’elles fassent des procès à huis clos et qu’on n’ébruite pas le sujet », a révélé la ministre. Elle a alors ciblé le rôle de certaines « fédérations sportives » ainsi que celui de certains « cadres d’Etat », qui dans « une omerta partagée ont préféré dire aux victimes ‘faites-vous respecter mais à bas bruit parce qu’il y a les valeurs du sport en face’ ». « Quarante fédérations sont concernées », avait-elle expliqué il y a une semaine sur franceinfo. « Je suis intransigeante par rapport à ces faits », a-t-elle insisté ce matin, ajoutant que « beaucoup de fédérations » se sont engagées dans « la mesure de contrôle d’honorabilité des bénévoles ». Elle a promis d’annoncer en « janvier février 2021 », le nombre de bénévoles « condamnés et inscrits au Fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes (FIJAISV) », fédération par fédération. « Ce sera un bon indicateur de tout ce qu’on a laissé passer ».

Début novembre plus de 30 cas ont été signalés dans le judo et un ex-dirigeant soupçonné d’agressions sexuelles, qui avait déjà été signalé il y a près de quinze ans, a été suspendu. En réponse, une mission d’inspection sur le judo a été déclenchée par Roxana Maracineanu. Devant l’étendue des témoignages, « une cellule dédiée » aux violences sexuelles a aussi été créée au ministère.

Retrouvez l’intégralité de la vidéo de Bonjour chez vous !, ici

Dans la même thématique

Paris: The senate vote on an amendment of a government plan to enshrine the “freedom” to have an abortion in the French Constitution
4min

Société

IVG dans la Constitution : qu’est-ce que ça va changer ?

Députés et sénateurs réunis en Congrès s’apprêtent à réviser la Constitution pour y inscrire la liberté d’avoir recours à une IVG. Pendant les débats parlementaires, une partie des sénateurs de droite s’est inquiétée de voir inscrit dans le texte fondamental, l’expression « liberté garantie à la femme d’avoir recours à une interruption volontaire de grossesse ». Quelles seront les effets de cette révision constitutionnelle ?

Le

Sport : « 330 affaires de violences sexuelles sont étudiées par nos services » révèle Roxana Maracineanu
3min

Société

Augmentation des frais de mandats des sénateurs : la mesure ne passe pas pour cet agent de la fonction publique territoriale

Considéré à tort comme un secteur protégé par la baisse générale du pouvoir d’achat en France, la fonction publique peine à augmenter les plus bas salaires. Si l’annonce de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat a pu en soulager certains, elle ne concerne pas tous les agents territoriaux. Une décision jugée inégalitaire, injuste, et qui détonne avec la récente augmentation de 700€ des frais de mandats des sénateurs. Interrogé par Tâm Tran Huy dans l’émission Dialogue citoyen, Benjamin Rapicault, fonctionnaire territorial, dénonce cette disparité.

Le

Sport : « 330 affaires de violences sexuelles sont étudiées par nos services » révèle Roxana Maracineanu
3min

Société

« Avec le Smic, je ne vis pas, je survis » témoigne une jeune mère de famille

Ils sont près de 3 millions de salariés français à être rémunérés au Smic. Un chiffre beaucoup trop important pour le Premier ministre Gabriel Attal, qui, lors de sa déclaration de politique générale le 30 janvier dernier, a affirmé vouloir « désmicardiser la France ». Selon les régions et les charges, les difficultés des personnes au Smic peuvent être très différentes. Sur le plateau de l’émission Dialogue Citoyen, deux jeunes femmes ont accepté de témoigner de leurs situations.

Le