Stations de ski : Laurent Wauquiez dénonce « la folie administrative parisienne »

Stations de ski : Laurent Wauquiez dénonce « la folie administrative parisienne »

Le président Les Républicains de la région Auvergne Rhône-Alpes a défendu, sur le plateau de Bonjour chez vous, l’ouverture des remontées mécaniques dans les stations de ski, soutenant la volonté « de travailler » des montagnards.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« Il y a des moments où il faut remettre en question la folie administrative parisienne », dénonce Laurent Wauquiez. Invité de Bonjour chez vous, le président LR de la région Auvergne Rhône-Alpes s’est lancé dans un réquisitoire contre la fermeture des remontées mécaniques dans les stations de ski. « Il faut prendre un temps de recul », argumente-t-il. « Vous pouvez aller dans le métro, mais pas vous asseoir sur un télésiège, vous pourrez aller au cinéma pendant les vacances, mais pas faire de ski dans une station. Où est la logique ? Aujourd’hui les gens sont en colère car cette décision n’a pas de sens », soutient l’ancien président des Républicains.

Balayant le sujet d’une éventuelle surcharge des services hospitaliers due aux accidentés des sports d’hiver, Laurent Wauquiez affirme : « Dire cela, c’est ne pas connaître le fonctionnement des stations. 80 % des accidents sont gérés par les cabinets médicaux qui sont directement dans les stations. Par ailleurs, on a la capacité d’organiser des accompagnements avec des hôpitaux de notre région ». Selon lui, la décision du gouvernement fragilise les 130 000 travailleurs du secteur de la montagne, une raison qui a motivé la décision des départements montagnards de déposer un référé au Conseil d’Etat afin de faire annuler la décision du gouvernement d’imposer la fermeture des domaines skiables jusqu’en janvier.

« Les montagnards ne demandent pas à être achetés mais demandent à travailler »

« Tous les départements de la région sont à bord », insiste Laurent Wauquiez. « C’est la montagne qui se lève pour dire stop ». Le président de région assure que tous les acteurs des stations sont prêts à respecter les protocoles sanitaires recommandés. « La montagne, c’est un univers où les gens sont responsables et sérieux », argumente-t-il. Mais il en va pour lui de la survie du secteur, peu importent les indemnisations proposées par le gouvernement. « Les montagnards ne demandent pas à être achetés mais demandent à travailler », assure-t-il. Et de conclure : « J’attends que le gouvernement reprenne ses esprits, et qu’on retrouve le bon sens ».

Retrouvez l'entretien de Laurent Wauquiez en intégralité ici

 

Dans la même thématique

Back to school : recreation time at the college
5min

Société

Transidentité : en commission, les sénateurs adoptent la proposition de loi LR visant à encadrer la transition de genre des mineurs

La commission des affaires sociales du Sénat examinait, ce mercredi, une proposition de loi de la droite sénatoriale visant à encadrer les pratiques médicales dans la prise en charge des mineurs souffrant de dysphorie de genre. A l’origine, le texte visait à interdire le recours aux bloqueurs de puberté et à la chirurgie avant 18 ans. Un amendement adopté en commission est revenu sur la première interdiction.

Le

Current affairs question session with the government – Politics
5min

Société

Violences intrafamiliales : les députés et les sénateurs se mettent d’accord sur une proposition de loi sur les ordonnances de protection provisoire

Le 21 mai, 7 députés et 7 sénateurs se sont réunis en commission mixte paritaire pour examiner une proposition de loi, déposée par la députée Renaissance Emilie Chandler le 5 décembre dernier, renforçant l’ordonnance de protection provisoire et créant une ordonnance provisoire de protection immédiate. Une commission mixte paritaire conclusive qui a adopté le texte à l’unanimité : « Tout le monde est d’accord pour aller plus loin dans la protection, personne ne peut se satisfaire des femmes tuées en France », affirme Dominique Vérien, rapporteure du texte au Sénat.

Le

Lea, au premier jour de sa Vie
5min

Société

Périnatalité : « Infantiliser les femmes ne mène à rien de bon » selon la journaliste Renée Greusard

Le 14 mai dernier, la mission d’information sur l’avenir de la périnatalité auditionnait quatre journalistes spécialistes des questions de grossesse et de parentalité. Une audition qui a permis d’évoquer la question de la santé mentale durant le post-partum, l’information qui est faite autour et l’insuffisance des moyens alloués aux maternités.

Le