Urgences en grève : « Ce n’est pas lié aux conditions de travail » affirme Agnès Buzyn

Urgences en grève : « Ce n’est pas lié aux conditions de travail » affirme Agnès Buzyn

Invitée de l’émission Territoire d’Infos sur Public Sénat et les Indés Radios, Agnès Buzyn, ministre de la Santé, affirme que des négociations sont en cours pour mettre fin à la grève dans les urgences de certains hôpitaux.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

Une grève a lieu dans plusieurs hôpitaux du pays. Pourtant, elle est juste symbolique, car les personnels hospitaliers sont réquisitionnés afin d'assurer l'accueil des patients. « C’est une grève qui a lieu dans quelques hôpitaux et qui est liée à des problèmes de sécurité » réagit Agnès Buzyn.

Elle affirme que cela n’est pas lié aux conditions de travail : « Cela fait suite à des problèmes d’agressions et ce n’est pas lié aux conditions de travail même si à l'APHP, les négociations sont en cours avec le directeur pour améliorer les conditions de travail, notamment de sécurité. »

Dans la même thématique

Lea, au premier jour de sa Vie
5min

Société

Périnatalité : « Infantiliser les femmes ne mène à rien de bon » selon la journaliste Renée Greusard

Le 14 mai dernier, la mission d’information sur l’avenir de la périnatalité auditionnait quatre journalistes spécialistes des questions de grossesse et de parentalité. Une audition qui a permis d’évoquer la question de la santé mentale durant le post-partum, l’information qui est faite autour et l’insuffisance des moyens alloués aux maternités.

Le

Paris : International women s rights day
4min

Société

#Metoo : 150 personnalités réclament une « loi intégrale contre les violences sexuelles »

Ce mardi, Le Monde publie la tribune de près de 150 personnalités, notamment des actrices, appellent à la mise en place d’un ambitieux plan de lutte contre les violences sexuelles et sexistes. Un appel lancé alors qu’Emmanuel Macron a ouvert la voie à une évolution de la définition juridique du viol, pour y intégrer la notion de consentement. La présidente de la délégation sénatoriale aux droits des femmes réclame de son côté une meilleure formation de la police et de la justice.

Le