Violences conjugales : le Sénat adopte une aide universelle d’urgence pour les victimes

Violences conjugales : le Sénat adopte une aide universelle d’urgence pour les victimes

Ce jeudi 20 octobre, le Sénat a adopté à l’unanimité la proposition de loi qui vise à créer une aide financière d’urgence pour les victimes de violences conjugales.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le texte porté par la sénatrice Valérie Létard est issu d’un travail collectif mené sur le terrain dans le Nord, un département parmi les plus touchés par les violences conjugales. La sénatrice a assisté aux réunions de coordination de tous les acteurs concernés. Associations, travailleurs sociaux, police, acteurs judiciaires, tous identifient un même frein qui complique souvent le départ du domicile : le manque de ressources, ou tout du moins une « dépendance financière » vis-à-vis du conjoint violent. Pour donner à la victime « le temps de rebondir, le temps de faire valoir ses droits », la proposition de loi crée une aide financière universelle d’urgence, sous la forme d’un prêt accordé par la caisse d’allocations familiales. Concrètement ce prêt serait débloqué en 48 heures par toute victime de violence ayant déposé une plainte ou fait une demande d’ordonnance de protection. Il serait versé pendant trois mois et son montant fixé par décret.

Lors de l’examen en séance, ce jeudi, la ministre déléguée à l’Egalité Femmes-Hommes, Isabelle Rome, a émis un « avis de sagesse » sur ce texte. Selon elle, l’expérimentation « peut être intégrée dans les réflexions du gouvernement, mais elle doit être enrichie pour couvrir tous les besoins des femmes ».

Les sénateurs ont adopté le texte à l’unanimité. L’aide financière d’urgence pour devenir effective, devra recevoir l’aval des députés.

 

Valérie Létard était l’invitée de notre matinale « Bonjour chez vous ». Elle explique les modalités de sa proposition de loi dans la vidéo ci-dessus.

Dans la même thématique

Violences conjugales : le Sénat adopte une aide universelle d’urgence pour les victimes
3min

Société

« Quand j’ai abordé les viols sur enfants, j’ai reçu beaucoup de courriers me traitant de rabat-joie », Mireille Dumas

Dans son émission « Bas les masques » ou encore « Vie privée, vie publique », Mireille Dumas a mis en lumière des parcours de vie peu écoutés, et pourtant loin d’être des cas isolés. Alors que les féminicides étaient qualifiés de « crimes passionnels », elle dénonçait déjà les violences perpétrées à l’encontre des femmes, des enfants et des minorités de genre. Quel regard porte-t-elle sur l’évolution de la société sur ces questions ? Comment explique-t-elle son intérêt pour les autres ? Cette semaine, Mireille Dumas est l’invitée de Rebecca Fitoussi dans « Un Monde un Regard ».

Le

Violences conjugales : le Sénat adopte une aide universelle d’urgence pour les victimes
6min

Société

Opérations « place nette XXL » contre la drogue : « Le but stratégique, c’est de couper les tentacules de la pieuvre », défend Darmanin

Devant la commission d’enquête du Sénat sur les narcotrafics, Gérald Darmanin a vanté le bilan des opérations antidrogues lancées ces derniers mois dans plusieurs villes de France. Le ministre de l’Intérieur assure qu’au-delà de « la guerre psychologique » menée contre les dealers, ce sont les réseaux dans leur ensemble qui sont impactés.

Le