Younous Omarjee : « Le racisme est mon quotidien et celui de millions de personnes »

Younous Omarjee : « Le racisme est mon quotidien et celui de millions de personnes »

« Ces policiers m’ont traitée de façon violente et humiliante ». C’est par ces mots que l’eurodéputée  allemande Pierrette Herzberger-Fofana a raconté, en pleine séance du parlement européen, l’arrestation violente qu’elle a subie le 16 Juin dernier. Interrogé par Europe Hebdo, l’eurodéputé Younous Omarjee y voit un constat alarmant : l’Europe doit prendre des mesures fortes contre le racisme et les violences policières.
Public Sénat

Par Arthur Bamas

Temps de lecture :

0 min

Publié le

Pierrette Herzberger-Fofana - "Ces policiers m'ont traité de fçon violente et humiliante"
00:58


«C'est le quotidien de millions de personnes»


« Lorsque je prends le train pour venir au Parlement, je suis moi-même régulièrement victime de contrôles aux faciès ». En témoignant de son expérience personnelle du racisme, Younous Omarjee affirme que l’eurodéputée Herzberger-Fofana est loin d’être la seule de ses collègues à subir de telles discriminations. C’est pourquoi il considère que sa prise de parole dans l’hémicycle est salutaire : elle aurait ainsi dénoncé le quotidien de millions de personnes qui, à causes de leurs origines ou de leur couleur de peau sont toujours suspectées. Surtout, ces dénonciations permettraient de révéler l’existence de ce que l’eurodéputé de la France insoumise qualifie de « racisme structurel ».

Younous Omarjee - "C'est le quotidien de millions de personnes"
00:55


Combattre le racisme "raffiné"

Quelques minutes après la déclaration de Pierrette Herzberger-Fofana, Ursula von der Leyen, Présidente de la Commission européenne, a appelé le Parlement à « parler ouvertement du racisme ». Younous Omarjee y voit un symbole fort qui fait de l’Union Européenne une institution de premier plan dans la lutte contre les discriminations. Cependant, il considère également qu’il faut aller au-delà de ce symbole. À ses yeux, la première étape doit être celle du combat contre le manque de diversité qui règne au sein de nos institutions : « Pour lutter efficacement contre le racisme, il faut tout d’abord s’extirper du racisme raffiné, de ce continent mental de condescendance et de paternalisme ». Un appel qui consiste à donner aux victimes de racisme le pouvoir de le combattre elles-mêmes.

Younous Omarjee - Combattre de le racisme raffiné
01:13


Dans la même thématique

Younous Omarjee : « Le racisme est mon quotidien et celui de millions de personnes »
3min

Société

« Quand j’ai abordé les viols sur enfants, j’ai reçu beaucoup de courriers me traitant de rabat-joie », Mireille Dumas

Dans son émission « Bas les masques » ou encore « Vie privée, vie publique », Mireille Dumas a mis en lumière des parcours de vie peu écoutés, et pourtant loin d’être des cas isolés. Alors que les féminicides étaient qualifiés de « crimes passionnels », elle dénonçait déjà les violences perpétrées à l’encontre des femmes, des enfants et des minorités de genre. Quel regard porte-t-elle sur l’évolution de la société sur ces questions ? Comment explique-t-elle son intérêt pour les autres ? Cette semaine, Mireille Dumas est l’invitée de Rebecca Fitoussi dans « Un Monde un Regard ».

Le

Younous Omarjee : « Le racisme est mon quotidien et celui de millions de personnes »
6min

Société

Opérations « place nette XXL » contre la drogue : « Le but stratégique, c’est de couper les tentacules de la pieuvre », défend Darmanin

Devant la commission d’enquête du Sénat sur les narcotrafics, Gérald Darmanin a vanté le bilan des opérations antidrogues lancées ces derniers mois dans plusieurs villes de France. Le ministre de l’Intérieur assure qu’au-delà de « la guerre psychologique » menée contre les dealers, ce sont les réseaux dans leur ensemble qui sont impactés.

Le