fbpx « J’ai compris qu’il y avait un cynisme d’État sur le dossier d’Ascoval et qu’on était prêt à le laisser mourir », confie Xavier Bertrand | Public Senat