×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus

Le prix humour et politique attribué à Goulard, grand prix spécial à Raffarin

+A -A
Le 08.10.2012 à 16:40

Le prix Press Club humour et politique 2012 a été attribué lundi à l'ex-député UMP François Goulard et le grand prix spécial Xème anniversaire est revenu à l'ex-Premier ministre Jean-Pierre Raffarin.
Le président du conseil général du Morbihan a obtenu le prix 2012 pour avoir dit: "être ancien ministre, c'est s'asseoir à l'arrière d'une voiture et s'apercevoir qu'elle ne démarre pas".
Le jury du prix Press club, humour et politique, présidé par Jean Miot, a distingué M. Raffarin "pour l'ensemble de son oeuvre".
Les prix spéciaux du jury ont été décernés à Ségolène Royal, présidente PS du conseil régional de Poitou-Charentes, et Pierre Charon, sénateur UMP. La première pour avoir ironisé, à la veille de la primaire PS: "Ce n'est pas plus mal que ce soit une femme qui soit élue pour faire le ménage"; et le second pour une saillie sur le score à la présidentielle de la candidate écologiste: "Eva Joly, c'est un pour tous, tous pour un et deux pour cent".
Le prix des internautes est revenu à l'ex-ministre UMP des Transports, Thierry Mariani, pour avoir dit: "Il est plus facile de pacifier la Libye que l'UMP".
 Le député PS de l'Essonne, Thierry Mandon, a reçu quant à lui le prix de l'encouragement pour avoir déclaré, après avoir battu aux législatives l'UMP Georges Tron, soupçonné de harcèlement podologique: "ça lui fera les pieds!".
Les traits d'humour retenus par le jury sont volontaires ou involontaires.
Le lauréat 2011 avait été Laurent Fabius pour avoir lâché : "Mitterrand est aujourd'hui adulé, mais il a été l'homme le plus détesté de France. Ce qui laisse pas mal d'espoir pour beaucoup d'entre nous".